Quand la fiction dépasse la réalité

Lieux impossibles ou imaginaires – 4/5
1 – 2 – 3 – 45

Vous connaissez sûrement Nathalie, le tube de Gilbert Bécaud. Aux paroles, Pierre Delanoë qu’on a déjà vu dans ce blog : « Un vent de Sibérie souffle sur la Bohème », c’était lui, dans Vladimir Illicth chanté par Sardou (ici). « La place Rouge était vide », c’est encore lui : on reconnait son art de planter le décor en une seule phrase qui combine une géopolitique sommaire à une poésie tout en efficacité.

L’histoire est bien connue, mais je la vous ressers : le fameux café Pouchkine où l’on va boire un chocolat avec Nathalie à Moscou n’existait pas en 1964. Delanoë l’inventa. C’est seulement en 1999 qu’inspiré par la chanson il fut inauguré par un certain Gilbert Bécaud.

 

Tous les thèmes

Les nuits de Moscou n’apportent aucune clareté

L’énigme HM – 2/5
1 – 2 – 3 – 45

C’est aujourd’hui le printemps. Que diriez vous d’une petite promenade le soir à Moscou ? C’est notre deuxième chanson de l’énigme. Quel rapport avec Saturne de Georges Brassens ? Non, les russes n’ont pas envoyé de fusée vers Saturne le jour où Brassens a composé Saturne. Non, Vassili Soloviov-Sedoï (musique) et Mikhaïl Matoussovski (paroles) ne sont pas arrière-petit cousins au troisième degré de la tante de Georges Brassens. D’ailleurs, ceux qui suivent ce blog depuis le début savent que parfois, la réponse aux énigmes se trouve dans la chanson et pas sur wikipedia.


Les nuits de Moscou, (Подмосковные Вечера).

Tous les thèmes

Sardou, ce léniniste

Incroyable mais vrai – 3/6
1 – 2 – 3 – 4 – 56 

Merci à GA, internaute des États-Unis d’Amérique, pour ses commentaires sur le post d’hier. Effectivement, les paroles de Redemption song ne sont probablement pas une défense de l’industrie nucléaire comme le très bref extrait que j’ai fourni peut le laisser croire. « Incroyable mais vrai » doit donc s’entendre comme « très-très-incroyable, et à peu-près-plus-ou-moins-vrai ».  Les solutions suivantes seront peut-être plus convaincantes. Il nous reste à marier :

Les chanteurs (par ordre alphabétique) :
– Didier Bourdon
– Carlos
– Michel Sardou
– Charles Trenet

Les chansons (par ordre de longueur du résumé) :
– Une chanson qui défend Lénine
– Une chanson ouvertement antisémite
– Une chanson qui demande que tous les immigrés chinois rentrent dans leur pays
– Une chanson pour enfants qui fait (presque) explicitement la promotion du tourisme sexuel

Michel Sardou, chanteur engagé de droite, a défendu Lénine (mais pas le Léninisme). Le cas est assez connu, il a fait couler un peu d’encre et surtout vendre beaucoup de disques au début des années 1980.  Aux paroles de la chanson, le génie graphomane Pierre Delanoë qui a paraît-il écrit plus de 5000 chansons, parmi lesquels beaucoup de tubes. Écoutez radio Nostalgie pendant une heure, vous êtes certain d’entendre du Delanoë. On reparlera de Sardou et Delanoë plus tard. La musique est de      Jacques Revaux et Jean-Pierre Bourtayre. La chanson, c’est Vladimir Ilitch.

 

Tous les thèmes