La chose de la vie qu’on oublie

Féminisme / Sexisme – 4/6
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6

 
Merci à Maryvonne pour sa proposition (voir le post d’avant-hier) : Les femmes. Elle gagne un prix exceptionnel : un week-end à Villeurbanne.

On aurait pu proposer La the nana, et sans doute plusieurs autres chanson de Léo Ferré. Ma réponse subjective : la chanson la plus sexiste de Ferré est Jolie môme.

Extraits :
« T’ es qu’une vamp, qu’on éteint, comme une lampe, au matin », ou encore « T’es qu’une chose de la vie qu’on arrose qu’on oublie », je vous en passe et des plus salées. Écoutez plutôt, et pour changer de Léo, je vous ai mis une version par Juliette Gréco.

Êtes-vous sexiste-Beatles ou macho-Rolling Stones ?

Féminisme / Sexisme – 3/6
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6

 

Personne ne propose de chanson, alors je vous laisse jusqu’à demain pour trouver la chanson la plus sexiste de Léo Ferré (voir post précédent). Pour patienter, on traverse la Manche, et on se se demande qui des Rolling Stones ou des Beatles étaient les plus sexistes. On pensera probablement d’abord aux Stones, mauvais garçons autoproclamés, plutôt qu’aux gentils Beatles. Voire. Je vous propose deux classiques, et vous pourrez vous faire votre opinion par vous même. (À propos, je n’ai jamais dit que ce blog était sur la chanson française …).

Effectivement, les Stones y vont fort, avec leur tube Under my thumb. Mike Jagger raconte paraît-il sa liaison avec le mannequin Chrissie Shrimpton qui fini « sous sa coupe » (« under my thumb » se traduit mot à mot par « sous mon pouce »). Je vous laisse écouter les paroles, assez outrancières puisque l’héroïne est comparée à un chat siamois (« siamese cat of a girl »), et plus généralement à un animal de compagnie (« pet » en anglais).

Mais que dire du machisme, certes beaucoup plus petit bourgeois, des Beatles ? Il y en a plusieurs exemples, bien cachés dans nombre de leurs innocentes bluettes. Mon choix : Paul rentre enfin en URSS. Que dit-il à sa petite copine ? « Tu rangeras ma valise demain, et débranche le téléphone chérie ». Sympa.

« Leave it till tomorrow to unpack my case
Honey disconnect the phone
I’m back in the U.S.S.R. »

Je vous mets une version de Back in U.S.S.R. par Lemmy, le fondateur de Motorhead, paix à son âme. Ça envoie quand même plus que les Beatles.

En bonus, l’URSS, le communisme, le sexisme et les valises, c’est une vieille histoire …

Léo Ferré, était-il misogyne ?

Féminisme / Sexisme – 2/6
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6

Après la belle chanson féministe d’hier, on reste sur le thème général du sexisme. On s’attaque maintenant aux monstres sacrés mâles de la chanson française, les Brel, Brassens, Ferré, etc. Étaient-ils sexistes ou misogynes ? On commence par Léo Ferré, sur la misogynie duquel il y a beaucoup à dire. Mais je sens que l’intérêt pour ce blog diminue ces derniers jours, alors je lance un concours, avec prix pour le gagnant bien sûr. Quelle est la chanson la plus sexiste de Léo Ferré ? J’ai ma petite idée, mais vous trouverez peut-être mieux que moi… Réponse dans le prochain post.

Pour patienter, une chanson discrètement misogyne de Léo, très belle au demeurant. On ne trouvera pas d’outrances, mais les rôles sont bien définis : elle peut remporter le phono, lui conserve le piano. On voit bien qui crée et qui procrée dans la famille Ferré. La vie d’artiste.

Tous les thèmes

Les petites filles

Féminisme / Sexisme – 1/6
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6

Après cinq posts sur notre système éducatif, changeons de thème. Dans la dernière chanson (Ca m’fait mal), le mâle n’était pas trop à son avantage. Mais évidemment, il est beaucoup plus facile de trouver des chansons sexistes ou misogynes, l’actualité en donne bien des exemples (procès en appel d’Orelsan le 18 février dernier). Explorons donc l’antique guerre des sexes à travers quelques chansons sexistes, machistes ou féministes.

On commence par une chanson féministe de la trop méconnue Michèle Bernard, Les petites filles. En plus d’être une très belle chanson, c’est un véritable petit cours de sociologie …

Le doctorat, ça m’fait mal

Système éducatif – 5/5
1 – 2 – 3 – 4 – 5

Mes excuses pour un post publié par erreur hier … Je sais que deux personnes l’ont reçu, et c’est la réponse à une prochaine devinette. Je suis prêt à acheter leur silence avec plein de nescafé.  Mais revenons au blog.

Voilà, déjà quatre posts sur le système éducatif, et on n’a parlé que de classe prépa et de grandes écoles. C’est que la France n’aime pas tellement ses universités dit-on. La figure de l’étudiant est au demeurant assez absente de la Chanson. Quant à l’étudiante, voire à la lycéenne, elle est souvent cantonnée au rôle de la belle jeune fille dans la chanson de variété.

Mais voilà une chanson où ce sont plutôt ces messieurs qui en prennent pour leur grade. Et où le diplôme suprême de l’université, le doctorat, est une fois de plus déprécié : « Quand tu prends un ton doctoral … ».

Introuvable sur YouTube, Ca m’fait mal, interprétée par Marie Dubas. Tentez votre chance en écoute gratuite sur Music Me (lien direct ci-dessous) ou sur votre site de streaming préféré, ça vaut la peine :

http://www.musicme.com/#/Marie-Dubas/titres/Ca-M%27fait-Mal-t2344042.html

Cette série vous a plu ? On en reparle dans des billets ultérieurs du blog :
Le blog qui ne fait jamais dodo
La marche des polytechniciens

Tous les thèmes

Quand Vanessa Paradis nous parle de la math’sup

Système éducatif – 4/5
1 – 2 – 3 – 4 – 5

Bravo à l’internaute anonyme qui a remarqué que Claude Brulé, normalien, avait participé au scénario de Barbarella, film de science fiction dont l’héroïne porte des bottines.  Ça m’avait totalement échappé. Mais la bonne réponse, ça n’était pas les bottines, mais la botte …

Voilà l’explication de la devinette du post précédent. Sur le site paroles.net, on trouve:

« Jusqu’à neuf c’est O.K. tu es « in »
Après quoi tu es K.-O. tu es « out »
C’est idem
Pour la boxe
Le ciné, la mode et le cash-box »

À l’écoute, avec un bon casque, on entend très clairement :
« Le ciné, la botte et cash-box ».

Qu’est-ce que cette botte ? Quelques recherches sur internet vous convaincront que la botte est l’ensemble des élèves classés en tête à la sortie de l’École polytechnique et qui peuvent accéder aux carrières les plus prisées de l’Administration. D’où l’expression « sortir dans la botte ». Voir par exemple.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Argot_polytechnicien

On peut être impressionné par la diversité des inspirations de Serge Gainsbourg, grand parolier imprégné de tout ce qui l’entoure, même de très loin…  Longtemps après, il récidive en arrivant à caser dans le top 50 l’ancêtre de la classe de terminale scientifique, la fameuse « math-élem », abréviation de « mathématiques élémentaires », aujourd’hui bien oubliée.  Tandem par Vanessa Paradis (paroles de Gainsbourg):

« Tu es fort en thème,
Math-elem,
Mais en math-sup tu deviens blême »

Tous les thèmes

Serge Gainsbourg à l’X

Système éducatif – 3/5
1 – 2 – 3 – 4 – 5

Les deux posts précédents étaient donc consacrés aux Écoles Normales Supérieures. On m’accusera de partialité, puisque je travaille dans l’une d’entre elle. Pour couper court à ces médisances, je vous propose de faire un peu baisser le niveau, en continuant l’exploration de notre système éducatif avec l’École Polytechnique, aussi connue sous son surnom « X ».

Vous avez tous reconnu Qui est « in », Qui est « out » de Serge Gainsbourg. Quel rapport avec l’École Polytechnique ? Un indice : recherchez les paroles sur la toile. Puis écoutez très attentivement la chanson, il y a une incohérence : Gainsbourg chante autre chose que ce qui est écrit sur toutes les paroles que j’ai pu consulter. C’est là que se cache la subtile allusion. Explication dans le prochain post, et bien sûr récompense à qui donne la réponse …

Tous les thèmes