L’art mineur d’Aristophane et Nougaro

La chanson, art majeur ou art mineur IV. Archéologie d’une question 1

Voici notre quatrième série autour de la question : la chanson est-elle un art majeur ou mineur ? Les trois premières tournaient autour de l’idée de la chanson comme art du poncif, à travers une énigme, l’étude du poncif chez différents paroliers, et une étude des expressions toute faites chez Georges Brassens.

On aborde maintenant le cœur de la question. La chanson serait un art facile, rudimentaire, brut, populaire. Opposée à la musique savante, élitiste, ou aux raffinements de la poésie. L’opposition est assez stérile, propice à des péroraisons sans fin : oui on aime Johnny, mais c’est mineur, mais c’est national (sans payer d’impôt), donc c’est bien, donc c’est pas bien, donc oui on peut aimer puisque c’est pas bien car national, mais non il ne faut pas, mais oui, en fait c’est majeur, c’est quand même Johnny merde !! Ah, Johnny… quand j’étais au service militaire, je jouais Le pénitencier à la guitare, et des compagnons de chambrée me le redemandaient encore et encore en disant « qu’est-ce que c’est beau », souvenir authentique. C’est vrai qu’enfermé dans une caserne, ça prend du sens.

johnnygaretoulouse

Dans cette série, je propose plutôt une déambulation sans but dans le passé, en quête de citations des meilleurs auteurs qui seront nos guides. Depuis quand se demande-t-on si l’art est destiné à une élite ou à tous ? Depuis quand oppose-t-on poésie et chanson ? Grande musique et chanson ? Et pour préférer laquelle des deux ?

On commence dès aujourd’hui avec des extraits des Grenouilles d’Aristophane. On est en 405 avant J.-C., ce sont les citations les plus anciennes que j’ai trouvées qui comparent chanson (bonne ou mauvaise), poésie, etc. Les notions d’art majeur et mineur, voire même d’art tout court, sont peut-être anachroniques, mais c’est tout le charme du passé justement. Vous découvrirez qu’à l’époque, ce qu’on appellerait « art majeur », c’était l’art inspiré par les dieux ou les muses. Et « l’art mineur », plutôt un fatras de chansons populaires : de porteur d’eau, de courtisane, etc.

DIONYSOS.
Qu’est-ce que ce phlattothrat ? Vient-il de Marathôn, ou bien as-tu recueilli les chansons d’un tireur d’eau ?

ÆSKHYLOS.
Moi, j’ai ajouté de la beauté à ce qui était beau, pour ne point paraître faucher dans la prairie sacrée des Muses le même gazon que Phrynikhos. Lui, il emprunte au langage des courtisanes, aux skolies de Mélétos, aux airs de flûte kariens, aux thrènes, aux airs de danse. Cela sera bientôt mis en évidence. Qu’on m’apporte une lyre ! Mais à quoi bon une lyre pour lui ? Où est la joueuse de coquilles ? Viens ici, Muse d’Euripidès ; à toi revient la tâche de moduler ces vers.

Plus loin, Dionysos veut comparer le génie d’Euripide à celui d’Eschyle. Il renonce à s’appuyer sur leurs chants (un art trop « mineur » peut-être ?). Il décide plutôt de comparer leurs vers, en les pesant dans une balance, comme du fromage !

DIONYSOS.
Laissez là les chants.

ÆSKHYLOS.
J’en ai moi-même assez. Je veux maintenant le mettre en face de la balance, qui, seule, fera connaître la valeur de notre poésie et déterminera le poids de nos expressions.

DIONYSOS.
Approchez donc, puisque je dois apprécier le génie des deux poètes en marchand de fromage.

Texte intégral, ici. Et pour bien commencer la série, une chanson de Claude Nougaro, Art mineur.

Tous les thèmes

Paris mai

Mai 68 V, Les nostalgiques de Mai 68, 4/11
12345677bis891011

La plus belle chanson évoquant Mai 68 est probablement Paris mai, de Claude Nougaro. La première série débutait par la question de savoir si une chanson en particulier symbolisait Mai 68. S’il y en a une, c’est probablement celle-là, en tout cas, moi je vote pour elle (sauf que « élections piège à con, faisons la révolution » évidemment).

Hypothèse sur ce qui a empêché cette chanson de devenir un véritable hymne populaire : elle est très difficile à chantonner (à comparer avec Le temps des cerises par exemple). Allez, au boulot les auteurs de chanson : troussez-nous en une que tout le monde chantonnera, il est encore temps, tout le monde adore Mai 68.

Tous les thèmes

Franz Schubert n’a rien composé pour Nougaro

Ils n’ont rien composé pour Nougaro 8/8
11bis23455bis66bis78

Nougaro n’a pas trop puisé dans le répertoire infini de la musique classique, à la différence de Gainsbourg par exemple, qui savait enchâsser des paroles sur du Chopin ou du Brahms (on consacrera une série à la musique classique dans la chanson un de ces jours). Dans tout Nougaro, on ne compte qu’une seule chanson sur une musique de Robert Schumann, et encore, trafiquée par Jean-Claude Vannier : Armé d’amour.

Pourtant, des compositeurs qui comme Nougaro savent mêler sentiment, rythme et humour, il y en a. Je vous propose L’andante con Motto de La grande symphonie de Franz Schubert (qui a composé plus de six cents lieder, il doit bien y avoir une musique convenant à de la chanson là-dedans…).

Tous les thèmes

Tom Jobim et Joao Gilberto n’ont rien composé pour Nougaro

Ils n’ont rien composé pour Nougaro 7/8
11bis23455bis66bis78

J’ai complètement oublié, mais il y a deux jours, mon petit blog fêtait ses deux ans… Il y aura de grandes célébrations, je vous en reparle plus tard.

Nougaro aimait la musique brésilienne, puisqu’il a mis des paroles sur des musiques de Chico Buarque, Gilberto Gil ou Baden Powell. Il n’était pas le seul me direz-vous… À l’entrée « Brésil » de son Dictionnaire amoureux de la chanson française, Bertrand Dicale écrit :

La chanson française est si souvent brésilienne qu’il faut se demander si c’est seulement une affaire de musique.

Et plus loin, à propos de la France et du Brésil :

Nations moyennes mais nations encore capables d’indépendance musicale, France et Brésil conversent en complices, en amis, en parents.

Vous pouvez retourner voir la série sur la Samba de uma nota só, et il y aura peut-être une série sur le Brésil un de ces jours. Mais pourquoi Nougaro n’a-t-il rien chanté sur une musique de Tom Jobim ou de João Gilberto alors ?

Tom Jobim, en duo avec Elis Regina, Aguas de Março.

João Gilberto, tout comme Nougaro, a assez peu composé. On lui doit malgré tout de bonnes chansons comme Bim Bom.

Vous avez aimé Jobim et Gilberto ? En bonus, les voilà ensemble. Garota de Ipanema.

Tous les thèmes

Promethée

Ils n’ont rien composé pour Nougaro 6bis/8
11bis23455bis66bis78

Je demandais il y a deux billets quelle chanson a été composée par Nougaro sur des paroles d’un autre. Pierre Delorme me répond sur Facebook qu’il a composé Rue Saint Denis, Nous n’avons pas de passé et Perle brune sur des paroles de Jacques Audiberti. Ainsi que Chanson de pirates, adaptation d’un poème de Victor Hugo. Vérification faite sur le site de la Sacem, en fait la musique de ces quatre chansons est co-écrite avec Maurice Vander, pianiste, arrangeur et souvent compositeur de Nougaro. Pas mal, merci.

La réponse de Daniel me semble meilleure : Prométhée, paroles de Jean-Pierre Bourdeaux, musique de Claude Nougaro. Jean-Pierre Bourdeaux a écrit quelques chansons, il était surtout acteur sous le pseudonyme de Jean-Pierre Maurin, et il était le frère de Patrick Dewaere. Prométhée.

Tous les thèmes

Jean-Pierre Bourtayre n’a rien composé pour Nougaro

Ils n’ont rien composé pour Nougaro 6/8
11bis23455bis66bis78

Nougaro a fait appel aux grands compositeurs de la variété française : Jacques Datin, Marguerite Monnot, Jimmy Walter, ou Maurice Vander. Mais pas à Jean-Pierre Bourtayre, qui savait pourtant composer toutes sortes de chansonnettes, des discos de Claude François jusqu’à des ballades comme Gentleman cambrioleur. Par Jacques Dutronc.

 

Jean-Pierre Bourtayre savait même écrire des musiques de film à l’occasion. J’aime bien le final des Maitres du temps, film d’animation de Laloux (encore) sur des dessins de Mœbius. Admirez en prime la toute première animation 3D en images de synthèse de l’histoire du cinéma. Et regardez à 4:06, le nom du parolier Jacques Lanzmann est mal orthographié !

Bourtayre savait même composer des chansons à boire galactiques (répertoire qui ne comporte hélas qu’une seule chanson). Paroles de Jacques Lanzmann, La chanson du pochard, encore extraite des Maitres du temps (ce qui explique sa présence au générique…).

Tous les thèmes

Devinette sur Nougaro

Ils n’ont rien composé pour Nougaro 5bis/8
11bis23455bis66bis78

Sur Facebook, Daniel, internaute de Lyon, me pose une question intéressante. Nougaro était principalement parolier et interprète, plus rarement compositeur. On s’attend donc à ce qu’il n’y ait aucune chanson dont il ait composé la musique en laissant le texte à un autre. Pourtant il y en a une ! Solution bientôt.

Il faut que je passe un peu de musique … Je regrette de n’avoir pas été plus prolixe sur Michel Magne (cf l’avant dernier billet). En attendant de lui consacrer une série, Perfidia.

Tous les thèmes

Alain Goraguer n’a rien composé pour Nougaro

Ils n’ont rien composé pour Nougaro 5/8
11bis23455bis66bis78

Nougaro a chanté sur des musiques de plusieurs compositeurs ou arrangeurs français qui ne sont associés à aucun courant musical précis. Les électrons libres Michel Colombier ou Jean-Claude Vannier par exemple, et surtout Michel Legrand. Mais rien d’Alain Goraguer, qui a beaucoup travaillé pour Gainsbourg ou Ferrat. On en reparle dans une future série sur les arrangeurs de Gainsbourg.

Goraguer a par exemple écrit les arrangements de Poupée de cire, poupée de son. Par France Gall.

Goraguer était aussi un excellent compositeur avec par exemple la bande originale de La planète sauvage, dessin animé de René Laloux.

Tous les thèmes

Michel Magne n’a rien composé pour Nougaro

Ils n’ont rien composé pour Nougaro 4/8
11bis23455bis66bis78

Martial Solal, vu dans le dernier billet a consacré tout un disque à la musique du compositeur Michel Magne.

Certes, Michel Magne est plus connu pour ses musiques de film, comme la B.O. des Tontons flingueurs (on en reparlera dans le blog, c’est du brutal). Tiens, tiens, Michel Magne non plus n’a rien écrit pour Nougaro… Il savait pourtant écrire dans tous les styles, de la musique contemporaine la plus dissonante à la ritournelle éculée. Par exemple, pour son ami Jean Yanne, Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, une charmante chanson qui nous rappelle à nos séries sur Mai 68 (qu’on reprend bientôt, promis)…

Ci-dessous, un reportage très intéressant sur Michel Magne. Il nous dit : « Y a très peu de compositeurs qui font de bonnes mélodies. » On avait remarqué, merci du tuyau.

http://www.ina.fr/video/RAC00003363

Sur la page wikipedia de Claude Nougaro, vous pouvez le voir en photo avec Michel Magne, je ne sais pas pourquoi … ici.

Tous les thèmes

Martial Solal n’a rien composé pour Nougaro

Ils n’ont rien composé pour Nougaro 3
11bis23455bis66bis78

Nougaro aimait aussi les jazzmen bien de chez nous, comme Richard Galliano, Didier Lockwood, Bernard Lubat, ou Michel Portal. Pourtant, il n’a jamais rien chanté sur une musique de Martial Solal. Je vous propose de découvrir sa Suite en ré bémol pour quartet de jazz, d’abord présentée ici :
http://www.ina.fr/audio/P10267286

Ça vous a plu ? À écouter là (je ne sais pas pourquoi il y a une image d’un groupe de rock sur la vidéo ??).

Certes, ça ne doit pas être évident de caser des paroles sur la Suite en ré bémol de Solal. Il a aussi composé des choses plus simples, il est même crédité pour la musique Twist à Saint-Tropez des Chats Sauvages avec Dick Rivers ! Aucune excuse M. Nougaro.

Tous les thèmes