Mylène Farmer

En passant par la Halle Tony Garnier 1

Voici la dernière série avant l’été. Les mois de confinement m’ont plongé dans la nostalgie des trajets quotidiens domicile-travail à vélo : de Villeurbanne au quartier de Gerland, tout au sud de Lyon, avec un passage devant la Halle Tony Garnier, haut lieu de la boucherie en gros reconverti en salle de spectacle. Je gardais un œil sur la programmation affichée sur le bâtiment et j’observais le public, si différent d’un artiste à l’autre. À l’occasion, j’échangeais même quelques mots avec des spectateurs, qui attendaient parfois dès le matin pour être sûrs d’être au premier rang.

Une fois, dans une sorte de contre-allée, j’ai vu deux campeuses. Je leur ai demandé si elles attendaient un spectacle, et elle m’ont que oui. Qui ? Mylène Farmer. Mais elle passe dans quatre jours ? Oui, et alors. J’ai dû faire une tête qui montrait mal mon admiration pour une si belle ferveur, parce que quand j’ai ré-enfourché ma bicyclette, elle m’ont dit : « regarde bien la télé ». Pfff, comme si je regardais la télé moi (bon, j’avoue, j’ai un faible pour les Marseillais à Dubaï).

Ainsi soit-je.

Pour aller plus loin dans la découverte de Mylène Farmer, je vous conseille l’écoute de la longue interview de son pianiste et arrangeur Yvan Cassar, qu’on aperçoit sur la vidéo. Par Benoit Duteurtre sur le site d’Étonnez-moi Benoît.

Pour aller encore plus loin, je vous livre cette énigme orthographique parfaitement insoluble. Faut-il écrire « ainsi soit-je » ou « ainsi sois-je » ? Adressez vos réclamations directement au fan-club de Mylène Farmer.

Une authentique énigme avant le prochain billet. La Halle Tony Garnier est très près de mon bureau. J’entends donc parfois les artistes faire leur balance avant le spectacle. Depuis 10 ans, lequel remporte le prix de la balance la plus abominablement bruyante ? J’ai vérifié auprès de collègues, tout le monde est d’accord.

Tous les thèmes

Au coeur de la nuit

L’inceste 14

L’histoire du viol de Barbara par son père est bien connue depuis qu’elle l’a révélée dans ses mémoires posthumes Il était un piano noir. Rétrospectivement, on peut voir que toute son œuvre est traversée par cette tragédie. Je vous propose cinq de ses chansons.

Au cœur de la nuit

Les amours incestueuses

Nantes

L’aigle noir

Les sables mouvants

Tous les thèmes

Oncle Ernie

L’inceste 13

L’opéra rock Tommy des Who évoque très crûment l’inceste, lorsque Tommy est confié à son oncle sadique. Keith Moon interprète oncle Ernie et Roger Deltrey incarne le petit Tommy. L’histoire a parait-il été inspirée à Pete Townshend par les sévices sexuels que sa grand-mère lui a infligés dans son enfance.

Uncle Ernie.

Tous les thèmes

Chanson pour mon ombre

La balade aux jardins actuels, 50

Chanson pour mon ombre.

La p’tit’ Moureuse,

L’éternelle tentatrice,

propose de partager La tarte aux pommes

Au lit.

Plus de Pauline Paris sur son site pro, Youtube et Facebook.

Crédit :
L’éternelle tentatrice et au lit : en duo avec Maxence Paris
Chanson pour mon ombre, basse, guitares, percussions boucle : Duncan Roberts

Tous les thèmes

Inceste de citron

L’inceste 10

Lemon incest a fait couler plus d’encre que de zeste de citron… Je vous la passe quand même. Serge et Charlotte Gainsbourg.

Je ne vais pas ajouter ma contribution au débat moral. Si ça vous manque, vous pouvez toujours regarder la vidéo ci-dessous. Je note simplement que la chanson de Gainsbourg est très originale et détonnante dans la série en cours. C’est la seule qui ne soit ni une chanson traitant le sujet à la légère (sur un mode paillard ou plus ou moins comique), ni une chanson de témoignage.

La musique est inspirée de l’étude de Chopin, opus 10, numéro 3, en mi majeur, dite « tristesse ». La musique avait déjà été utilisée en chanson, par exemple par Tino Rossi dans Tristesse.

Charlotte Gainsbourg a chanté à nouveau sur le sujet bien longtemps après. Liying with you. Notez l’homme à tête de chou dans le clip.

Tous les thèmes