Propositions des lecteurs

Plagiats en chanson 7bis/9
12345677bis899bis

Plusieurs lecteurs m’ont écrit. Véronique, internaute de Lyon me propose à propos d’Amsterdam la reprise par David Bowie. Port of Amsterdam.

 

À propos de Laurent Voulzy et des Beatles, j’ai reçu plusieurs propositions de chansons avec des similitudes. Je ne pense pas qu’on puisse vraiment parler de plagiat, plutôt d’emprunts, de compositions « à la manière de ».

Pierre Delorme me signale Quand je serai KO, d’Alain Souchon pour les paroles, qui ressemble un peu à When I’m Sixty-Four des Beatles (je vous passe la reprise par Keith Moon, plus connu comme batteur des Who). Noter qu’il y a similitude sur les paroles et la musique.

 

Genzo le parolier m’écrit dans un commentaire :
Dans la chanson Désir, Désir, avec Véronique Jeannot, le passage « Cette chose-là il faut que tu devines », ressemble étrangement à Bluebird et au passage « And you’ll know what love is for ».

Tous les thèmes

Voulzy et les Beatles

Plagiats en chanson 7/9
12345677bis899bis

J’ai dix ans d’Alain Souchon et Bip Bop de Paul McCartney comportent d’étranges similitudes.

Il est bien connu que Laurent Voulzy, compositeur de J’ai dix ans, connait à fond les partitions des Beatles. C’est un peu notre Mc Cartney national. On entend les mêmes descentes chromatiques dans Michelle et certains passages de Karin Redinger par exemple.

En fait, c’est plus clair sur une reprise guitare/voix de Karin Redinger, par un contributeur anonyme, dans sa cuisine, très réussie, la chanson n’est pas du tout facile.

Tous les thèmes

Quand le Jerk est bon

Plagiats en chanson 6/9
12345677bis899bis

Écoutez bien, Le Jerk et Quand la musique est bonne, c’est assez proche comme musique, surtout les couplets.

Le Jerk, de Thierry Hazard (je suis fan de ce truc, surtout le clip).

Quand la musique est bonne de Jean-Jacques Goldman.

En l’occurrence, les mélodies sont assez pauvres, la similarité vient surtout du rythme. Autre exemple du même phénomène. Le Loir-et-Cher de Michel Delpech et Get back des Beatles.

Tous les thèmes

Le groupe de groupies : un art majeur

La chanson, art majeur ou art mineur V. Les nanards de la chanson, 4/11
1234567891011

Dans le dernier billet, on parlait de The Shaggs. Kurt Cobain citait leur album Philosophy of the world comme une influence majeure. Frank Zappa a dit qu’elles étaient « mieux que les Beatles ». Bigre. En fait, Zappa, qui détestait la musique commerciale, avait une certaine complaisance pour les amateurs complets. Il a même poussé la création de GTO’s, un groupe formé par des fans enthousiastes mais qui ne jouaient pas très bien. Ils leur a fait sortir un album, curiosité intéressante. Circular Circulation de GTO’s.

Puisqu’on parle de Zappa, je vous passe ma chanson de lui préférée, The dangerous kitchen.

Tous les thèmes

Elliot Smith, Beethoven et les Beatles

La dizaine des blogueurs 3bis/6
11bis22bis33bis456

Denis H. m’informe sur Facebook qu’une erreur s’est glissée dans le dernier billet. La version dépouillée de Because des Beatles est en fait une reprise par Elliott Smith, dans la bande originale du film American Beauty. Je vous la repasse avec quelques extraits du film.

Juthova m’indique dans un commentaire que la musique de Because est inspirée de la Sonate au clair de lune de Beethoven. En fait, la mélodie est inspirée de la fameuse sonate, mais jouée à l’envers. Et puisqu’on en parle, je vous passe le sketch de Bernard Haller, Le pianiste.

Tous les thèmes

La chanson que l’on écoute seul au casque le soir

La dizaine des blogueurs 3/6
11bis22bis33bis456

Je vous rappelle que Le jardin aux chansons qui bifurquent participe à l’opération La dizaine des blogueurs. Plusieurs blogs de chansons ou de musiques publient en même temps sur le même sujet !

Aujourd’hui, la chanson que l’on écoute seul au casque le soir. Petit problème pour ce billet, je n’écoute pas de chanson seul au casque le soir. Je vous propose donc une hypothèse, une chanson qui se tiendrait surtout par le son et les harmonies… Because, les Beatles. D’abord, que les voix. Il parait que les Beatles étaient en compétition avec les Beach Boys, maitres de la polyphonie pop … Là, ils chantent à trois fois, et chaque voix est triplée à l’enregistrement.

La version avec les instruments.

 

Liste des blogs participants :
Aux Sons Islandais (Spydermonkey)
Life Sensations In Music (Pascal)
Gaitapis (Devant)
Les Jolies Compiles de Keith Michards (Keith)
Jardins Aux Chansons (Pas de lien, vous êtes dessus !)
Blinking Lights (Xavier)
JeePeeDee (JP)
Charlu (Charlu)
Absolutely Cool (Audrey)
Fracas64 (Fracas)
Ma Petite Boîte A Musiques (Chris)
Approximative But Fair (Olivier)
Muziks et Cultures (Francky)
La Reprise Musicale (Juthova)
Dancing On Architecture (Guic)
La Critique Selon Moi (Papasfritas69)

Et les organisateurs :
La Pop D’Alexandre et Etienne (Alexandre et Etienne)
Last Stop ? This Blog ! (Elnorton)

 

Tous les thèmes

La révolution des Beatles

Mai 68 V, Les nostalgiques de Mai 68, 7bis/11
12345677bis891011

Plusieurs internautes m’ont alerté à propos Revolution des Beatles. Tout d’abord NP, internaute de Lyon 6è, puis P., également de Lyon 6è. J’en viens à me demander si P n’est pas égal à NP ?

Cette chanson des Beatles a une histoire complexe. C’est la première chanson explicitement politique du groupe, la première qui a été enregistrée en présence de Yoko Ono et une sorte d’acte de naissance du hard rock avec sa guitare saturée. Pour ce qui est du message politique, elle est en fait assez critique sur la « révolution ». Pour résumer, c’est un appel à des modes d’actions politique non violents, thème qui sera cher à John Lennon par la suite. Revolution a eu de nombreuses versions, qui divergent par les arrangements mais aussi les paroles. Une page wikipedia très complète relate tout ceci, ici.

Je vous propose une version acoustique :

Et le collage musical de John Lennon et Yoko Ono, Revolution 9 :

Tous les thèmes

Mai 68 Beatles ou Mai 68 Rolling Stone ?

Mai 68 V, Les nostalgiques de Mai 68, 1/11
12345677bis891011

Nos cinq séries sur Mai 68 :
1 – Les cultures soixante-huitarde
2 – Mai 68 politique
3 – Les chansons de mai
4 – La chanson anti-soixante-huitarde
5 – Les nostalgiques de Mai 68

Voici notre dernière série consacrée à Mai 68 : Les nostalgiques de Mai 68, un tour d’horizon rapide et lacunaire des nombreuses chansons évoquant le souvenir de ce joli mois de mai. Je commence par deux chansons inspirées par les événements : Revolution des Beatles et Street fighting man des Rolling Stones.

Alors, êtes-vous plutôt Beatles ou plutôt Rolling Stone ? Voilà un débat bien soixante-huitard. Ceux qui suivent ce blog attentivement voient bien que moi je penche plutôt vers les Stones… mais si on s’en tient à ces deux chansons, je préfère celle des Beatles.

Tous les thèmes

Satisfaction

Les cultures soixante-huitardes 1/8
11bis2344bis5677bis8

Bienvenue sur le Jardin aux chansons qui bifurquent, le blog qui parle de chansons à travers des séries thématiques ! Vous pouvez voir tous les thèmes traités depuis le début ici. Au début de chaque billet, il y a des petits numéros (regardez, c’est trois lignes au dessus), qui permettent de naviguer dans le thème.

Si vous vous abonnez (lien en haut à droite), dès demain, vous pourrez commencer à chercher une énigme passionnante… Là, vous êtes au début du premier des cinq thèmes consacrés à Mai 68 en chanson :

1 – Les cultures soixante-huitarde
2 – Mai 68 politique
3 – Les chansons de mai
4 – La chanson anti-soixante-huitarde
5 – Les nostalgiques de Mai 68

On commence par un aspect paradoxal de Mai 68, maintes fois souligné : grande révolution collective et sociale et en même temps irruption de l’individualisme et de l’hédonisme dans le champ politique. Déjà les « en même temps »… Je vous passe Satisfaction, des Rolling Stones, classée 2e plus grande chanson de tous les temps par le magazine Rolling Stone !! Ça date de 1965.

Tous les thèmes