Un tube de Bach

J.-S. Bach dans la chanson 2

On écoute aujourd’hui un air de Bach bien connu, Jésus, que ma joie demeure. Il s’agit du dixième mouvement de la cantate Herz und Mund und Tat und Leben (Le cœur, et la bouche, et l’action, et la vie, BWV 147). Sous la direction de Nikolaus Harnoncourt.

Cet air a été adapté par de nombreux artistes de variété. Par exemple, par les Compagnons de la chanson dans L’enfant aux cymbales. Si, si, c’est bien la même musique, mais avec un rythme un peu différent et le chant et l’accompagnement sont échangés.

L’enfant aux cymbales encore, par Frida Boccara.

Autre exemple, Ma terre dolorosa par Dave qu’on reverra dans cette série puisqu’à l’instar de Frida Boccara, il a beaucoup chanté sur des airs de Bach. Mais ne le répétez pas trop, il ne faut pas désespérer Harnoncourt.

La mélodie est encore reconnaissable dans Lady Lynda des Beach Boys.

Tous les thèmes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s