Raymond Queneau

La chanson, art majeur ou art mineur VII. Été 2019, chaque jour un poète, 51

C’est l’été 2019, chaque jour un poète. Aujourd’hui Raymond Queneau, né en 1903.

Henri Salvador nous chante Un poème.

Et oui, « ça a toujours kekchose d’extrême un poème ». Tiens, aujourd’hui, je n’arrive pas à choisir. Un deuxième poème. TEO nous chante Saint-Ouen blues.

Encore une chanson avec blues dans le titre et qui n’est pas du blues. Allez voir la série qu’on a consacrée au blues, ici.

Tous les thèmes

Robert Desnos

La chanson, art majeur ou art mineur VII. Été 2019, chaque jour un poète, 50

C’est l’été 2019, chaque jour un poète. Aujourd’hui Robert Desnos, né en 1900.

Les Têtes Raides nous chantent On ne quitte pas son ami.

Cher lecteur, sache que cette vidéo est, sans en avoir l’air, le point de départ de cette série. Je ne sais plus qui, a déniché une interview de Christian Olivier, le chanteur des Têtes raides. Il disait qu’il n’aimait pas certaines chansons de Léo Ferré. Un propos aussi scandaleux a déclenché une controverse sur Facebook. Où la présente chanson est apparue comme une pièce à conviction, une preuve irréfutable, mais je ne sais plus de quoi. Suite à cet incident, Floréal Melgar a publié sur son mur de très nombreuses poésies mises en chanson. Merci à lui, j’y ai découvert au moins la moitié des chansons de la série.

Tous les thèmes

Louis Aragon

La chanson, art majeur ou art mineur VII. Été 2019, chaque jour un poète, 46

C’est l’été 2019, chaque jour un poète. Aujourd’hui Louis Aragon, né en 1897.

Bernard Lavilliers nous chante Est-ce ainsi que les hommes vivent, sur une musique de Léo Ferré. Attention à ne pas vous laisser rebuter par le son, je recommande une écoute au casque.

Tous les thèmes

Francis Carco

La chanson, art majeur ou art mineur VII. Été 2019, chaque jour un poète, 43

C’est l’été 2019, chaque jour un poète. Aujourd’hui Francis Carco, né en 1886.

Valérie Ambroise nous chante Il pleut (au Petit conservatoire de Mireille).

La chanson la plus connue de Carco est peut-être Le doux caboulot. Par Jean Sablon.

Parolier connu donc, au point que dans le cœur de Jean-Roger Caussimon, « y’a des rengaines dont les rimes incertaines se prenaient pour du Verlaine, du Bruant ou du Carco ». Soit. Tout ceci n’empêche pas certains sites de le confondre avec le sculpteur Jean-Baptiste Carpeaux ! Voir ici.

Tous les thèmes