La solution

La chanson, art majeur ou art mineur I. L’énigme ART 9/9
1233bis455bis66bis788bis99bis

Voici venue l’heure tant attendue de la solution. Vous l’avez tous deviné, le point commun entre toutes les chansons, c’est le poncif le plus éculé de toute la poésie : « amour » y rime avec « toujours ». ART = Amour Rime avec Toujours donc. De la variétoche-pour-femme-d’un-certain-âge de Frank Michael au grand poète de la chanson Brassens, de la belle amoureuse Barbara à l’artiste d’avant-garde Patrick Vian, de la chanson paillarde à la suave intimité de Mathieu Boogaerts, de la poésie faussement naïve de Paul Fort à la pop kitsch années 1980 de Léopold nord et vous, et jusqu’au héros national Aznavour : tout le monde est d’accord pour se vautrer dans cette facilité.

Certains petits malins se jouent du poncif, comme Michel Berger qui dit « L’amour, le vrai, celui qui ne rime pas avec jamais », ou Souchon, qui fait rimer « toujours » avec « hou hou ». J’ai dit qu’Emmenez-moi et Mes amis, mes emmerdes de Charles Aznavour n’étaient pas loin de l’énigme sans pouvoir y figurer. C’est qu’amour y rime avec « jour », ce qui ne suffit pas, loin s’en faut.

Cette rime facile devrait suffire à clore le débat : la chanson serait un art mineur. Mais regardez ce qu’on lit dans Phèdre de Racine.

Œnone
Quel fruit recevront-ils de leurs vaines amours ?
Ils ne se verront plus.

Phèdre

                                     Ils s’aimeront toujours.

Bon, la chanson serait donc à l’instar de la tragédie classique, un-art-majeur-qui-fait-rimer-amour-avec-toujours, catégorie injustement oubliée par l’Esthétique ? Pfouuu, c’est compliqué, je m’y perds. Je vous passe un petit Brigitte Fontaine en attendant la suite. Pipeau.

À partir de samedi prochain, on s’intéresse à une chanteuse des années 1960, je ne vous dis pas qui, c’est une surprise. On se retrouve quelques jours plus tard pour la deuxième série sur la chanson, art majeur ou art mineur.

Tous les thèmes

Michel Berger

La chanson, art majeur ou art mineur I. L’énigme ART 6/9
1233bis455bis66bis788bis99bis

Bravo à Pierre C., internaute de Paris pour sa résolution de l’énigme !! Les chansons d’aujourd’hui, sans tout à fait cadrer dans l’énigme, ont un rapport presque direct avec elle. On est avec Michel Berger et France Gall.

Michel Berger, Y a pas de honte.

Un pot pourri.

Tous les thèmes

SOS

Ambitus, tessiture et notes extrêmes 1/11
11bis234567891011

C’est la rentrée, après la longue énigme de l’été, les séries thématiques reprennent. Tout comme l’an dernier, il y aura un super-thème (révélé dans quelques jours) qui durera toute l’année, entrecoupé d’autres séries. C’est le moment idéal pour faire un peu de publicité à votre blog préféré : un petit partage Facebook, un envoi à vos bons amis. Vous n’aimez pas ce blog ? Envoyez-le à vos ennemis, je prends tout le monde.

Toutefois, je vous préviens : le blog souffre d’un mal aigu et il y aura des conséquences graves. Et oui, on étudie l’ambitus à partir d’aujourd’hui. L’ambitus, c’est l’écart entre la note la plus aiguë et la plus grave d’une chanson, d’un chanteur, d’un instrument, ou de n’importe quoi qui produit des notes de musique. Quelques chansons sont connues des amateurs de karaoké pour leur grand ambitus. Les chanter relève d’un exploit requérant de bonnes prédispositions et une technique vocale sûre.

L’exemple le plus connu est probablement le SOS d’un terrien en détresse. Amateurs de solfège : son ambitus est de deux octaves et une quinte. Bravo à Daniel Balavoine, créateur de cette chanson. D’après le témoignage de Luc Plamondon, auteur des paroles, il manquait une grande chanson au personnage de Johnny Rockfort dans l’opéra rock Starmania. Il a écrit des paroles et a demandé à Michel Berger (compositeur de cet opéra) une musique à la mesure des possibilités vocales de Balavoine. Le SOS est donc la dernière chanson composée pour Starmania… Pour en savoir plus, écoutez l’émission Étonnez-moi Benoît du 13 mai 2017, avec une longue interview de Plamondon par Benoît Duteurtre. Ici.

Bravo aussi à Grégory Marchal et aux autres aventuriers de l’ambitus qui ont pu chanter le SOS du Terrien en détresse. Grégory Lemarchal prend la chanson un demi-ton au-dessus de Balavoine. Il faut dire qu’il est à la peine dans le grave : il n’arrive pas à timbrer les notes les plus basses, qui sont un peu sacrifiées. Mais sa version est assez propre, surtout pour du live, et paix à son âme. Ça se termine sur une tierce picarde, petite porte ouverte vers le kitsch.

Puisqu’on parle de kitsch, je vous propose aussi la version du chanteur kazakh Dimash Kudaibergenov, lors d’une émission de télé-réalité chinoise. Il est un demi-ton plus haut que Marchal, et donc un ton plus haut que Balavoine. À chaque aigu, on nous montre la déconfiture de ses adversaires… J’adore, c’est un hymne à l’angoisse existentielle des bricoleurs : « pourquoi je visse ? ».

Tous les thèmes

De l’autre côté de la ville

Paralipomènes 26/67
(la série qui revient en 68 billets sur les 44 premiers thèmes du blog)
123456789
101112131415161717bis1819
20212223242526272829
30313233343536373839
40414243444546474849
50515253545556575859
6061626364656667

Dans la dix-septième série, consacrée à Véronique Sanson et Michel Berger, il fut question d’amour. Si vous êtes d’humeur sentimentale, je vous recommande De l’autre côté de la ville, chanson typique de la belle Véronique, à 13:00 sur la vidéo.

Tous les thèmes

Quelques mots d’amour

Michel Berger et Véronique Sanson 7/7
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 5bis – 67

Épilogue : Ça y est, on a raconté l’histoire de Michel et Véronique. On a surtout vu Véronique, les hasards de la programmation sans doute…  à moins que je n’ai un penchant pour les chanteuses. Pour rétablir la balance, une petite dernière de Michel, qui était très mignon lui aussi. Quelques mots d’amour.

Cette série vous a plu ? On en reparle :
Quand j’écoute Véronique Sanson
De l’autre côté de la ville

Tous les thèmes

S’envoyer des chansons

Michel Berger et Véronique Sanson 6/7
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 5bis – 67

Épisode 6 :  Véronique et Michel ne se revirent pas beaucoup après leur rupture. Véronique raconte qu’ils s’écrivaient des chansons comme d’autres s’écriraient des lettres. La vidéo est un peu longue, si vous ne voulez pas tout voir, regardez au moins vers 5min30s.

 

Tous les thèmes

Vancouver

Michel Berger et Véronique Sanson 5/7
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 5bis – 67

Épisode 5 : Pendant que Michel Berger faisait une brillante carrière de compositeur, producteur, auteur et interprète, Véronique Sanson développait son talent en Amérique au contact de son mari et de la fine fleur de la pop-music. Mais son public restait essentiellement français. Je vous propose deux versions d’une chanson de cette époque, Vancouver. Le live donne une impression un peu curieuse, comme si Véronique courait après sa chanson. Elle avait peut-être bu un petit de coup de trop ?

Sinon, vous êtes en train de lire le 100è post de ce blog. Non mais quel boulot à la fin.

Tous les thèmes

 

Message personnel

Michel Berger et Véronique Sanson 4/7
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 5bis – 67

Épisode 4 : Le pauvre Michel ne s’est pas remis du départ de Véronique et a publié peu après leur rupture l’album Michel Berger (souvent appelé Cœur Brisé à cause de sa pochette).  Je n’y ai pas trouvé de piste très marquante, je vous propose plutôt l’hyper-sentimental Message Personnel, écrit vers la même époque pour Françoise Hardi (le passage parlé est de Françoise Hardi, mais tout le reste, parole et musique, est de Michel Berger).

À propos, une petite énigme : qui pourrait citer une autre chanson dont les paroles sont en deux parties, écrites par deux auteurs différents  ? J’en connais au moins un exemple (où les deux parties sont même séparées par plusieurs siècles…).

Sur sa collaboration avec Michel Berger, Françoise Hardi écrivit :
« Il venait de publier son album, que j’aimais beaucoup, et de produire le premier album de Véronique Sanson […] Ce disque était tellement novateur, qu’en l’écoutant, j’ai eu l’impression que les chanteuses de ma génération et moi-même prenions un sacré coup de vieux ! Travailler avec Michel me semblait donc inespéré. »

Tous les thèmes

Elle est partie chercher des cigarettes

Michel Berger et Véronique Sanson 3/7
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 5bis – 67

Épisode 3 : Un jour, Véronique croisa Stephen Stills, guitariste américain bien connu. Il parait qu’il est tombé amoureux d’elle en écoutant un enregistrement au studio. Elle quitta brusquement  Michel Berger pour lui, en procédant tel qu’expliqué par Jane Birkin dans Nicotine (si, si c’est vrai, on fait presse people ou pas ?).

 

Tous les thèmes

Œuvres de jeunesses de deux tourtereaux

Michel Berger et Véronique Sanson 2/7
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 5bis – 67

Épisode 2 : Michel et Véronique entamèrent une vie commune. Ils écrivaient tous les deux des chansons qui partageaient un petit air de famille. Le jardin n’a pas pour habitude d’établir des classements ou de décerner des prix, mais on peut se demander qui était l’auteur de chansons le plus doué des deux. Je n’en dirai rien, je vous laisse vous déterminer en comparant deux œuvres de jeunesse de nos tourtereaux (qui datent d’avant leur rencontre si mes comptes sont exacts).

Mon voisin, paroles et musique de Véronique Sanson. L’enregistrement n’est pas terrible, la voix ingénue d’Isabelle de Funès un peu hésitante, par stratagème peut-être.  Mais la chanson n’est pas trop mal.

Michel Berger, La Camomille, sans commentaire (sinon qu’évidemment, Michel Berger a énormément progressé par la suite, il parait que c’était un grand travailleur au mode de vie tout à fait hygiénique).

 

Tous les thèmes