La partie de bridge

Jeu et chanson 7/15

On aborde aujourd’hui le jeu bourgeois par excellence, le bridge. Avec un petit chef-d’œuvre de Mireille et Jean Nohain, La partie de bridge, par Mireille, Jean Sablon et le duo Pills & Tabet (sur la notion de « petit » chef d’œuvre, voir ici).

Avec Jacqueline Maillan, c’est pas mal aussi. La polyphonie du trio d’hommes (Michel Roux, Philippe Nicaud et Jacques Bodoin) est moins bien réglée que sur le disque, et Mireille est au piano.

Sinon, j’adore lire des commentaires de parties de bridge. Je n’y comprends rien, mais j’aime cette poésie mécanique qu’on ne rencontre plus que là de nos jours, et qui transparaît d’ailleurs dans les paroles de Jean Nohain. Exemple pêché au hasard sur le web. « Dans le silence adverse …».

Après les enchères suivantes, dans le silence adverse : Sud, un cœur – Nord deux carreau – Sud deux cœurs – Nord quatre cœurs, vous entamez du roi de pique, et votre partenaire prend de l’as de pique. Laissez le roi de pique face visible, bloquant ainsi le jeu (vous en avez toujours le droit), et refusant de retourner votre carte jusqu’à ce que vous ayez suffisamment réfléchi à la situation :
1°) Points visibles : 12 + 10 = 22 ; 40 – 22 = 18. Sud a ouvert. Est n’aura donc que 6, maximum 7 points.
2°) L’entame : Sud n’a rien à pique.
3°) Le mort est plat, mais l’impasse au roi de carreau bien placé pour Sud, va réussir.

Tout est noté ? Vous pouvez retourner votre roi de pique. Est repart du valet de pique. Vous ne savez pas s’il est sec ou encore second, vous prenez donc de la dame de pique, et vous rejouez le 10 de pique. Tout le monde fournit. Quelle est maintenant la situation ? Sud avait 3 petits piques, et il a forcément l’as de trèfle et as-roi ou as-roi-dame de cœur pour justifier son ouverture. Il devient donc impossible de trouver une levée mineure. Le seul espoir réside dans la couleur d’atout, cœur. Si Est a la dame de cœur (très peu probable), votre valet de cœur fera chuter. En fait, votre unique solution est d’espérer une promotion d’atout, en jouant le neuf de pique en coupe et défausse : il faut souhaiter qu’Est possède le neuf de cœur, obligeant Sud à surcouper de la dame de cœur, votre seule chance de faire chuter (et si Est a la dame de cœur, c’est encore mieux !). Est-ce que ce plan de jeu, en défense, vous a paru si difficile ?

1 – Les échecs
2 – Le jeu générique
3 – Monopoly
3bis – Chanteuses au nom de jeu
4 – Le flipper
5 – Marelle et pile ou face
6 – Le flambeur
6bis – Cache-cache
7 – La partie de bridge
8 – Le jeu de go
9 – La pétanque
9bis – Cache-cache party et go
10 – Question pour un champion
11 – La belote
12 – Le casino
13 – Les jeux vidéos
13bis – Les jeux vidéos (bis)
14 – Poker
15 – Le joujou du pauvre

Tous les thèmes

Francis Carco

La chanson, art majeur ou art mineur VII. Été 2019, chaque jour un poète, 43/68
12345678910
111212bis1314151617181920
21222324252627282930
31323334353637383940
41424344454647484950
51525354555657585960
6162636465666768

C’est l’été 2019, chaque jour un poète. Aujourd’hui Francis Carco, né en 1886.

Valérie Ambroise nous chante Il pleut (au Petit conservatoire de Mireille).

La chanson la plus connue de Carco est peut-être Le doux caboulot. Par Jean Sablon.

Parolier connu donc, au point que dans le cœur de Jean-Roger Caussimon, « y’a des rengaines dont les rimes incertaines se prenaient pour du Verlaine, du Bruant ou du Carco ». Soit. Tout ceci n’empêche pas certains sites de le confondre avec le sculpteur Jean-Baptiste Carpeaux ! Voir ici.

Tous les thèmes