Les mères juives

Les Juifs et la chanson IV – Image des juifs dans la chanson 14

Le mythe de la mère juive a trouvé quelques échos dans la chanson française. Les mères juives par Georges Moustaki.

Si le sujet n’est pas plus évoqué en chanson, c’est sans doute parce qu’il a été épuisé par le grand standard de la chanson yiddish, Yiddish mame (déjà passée dans la série sur la chanson yiddish). Je vous propose la version de Régine.

Il y a une version française intéressante (meilleure que celle d’Aznavour en tout cas), par Renée Lebas.

Le sujet inspire aussi les comiques, comme Florence Foresti.

Mais la meilleure, c’est bien sûr Marthe Villalonga (qui aimait à dire : « Je ne suis ni mère, ni juive »… elle était actrice en tout cas). Avec Guy Bedos dans le rôle du fils chéri.

Tous les thèmes

On peut rire de tout, mais pas en mangeant du couscous

Les Juifs et la chanson IV – Image des juifs dans la chanson 13

Dans ce billet, on aborde un autre art populaire : le comique. La question juive y est abordée plus franchement qu’en chanson, ce qui montre qu’il ne s’agit pas d’un tabou universel. La symétrie avec les gitans est intéressante là encore. Si tout amateur de chanson qui se respecte est capable de citer en une minute quatre ou cinq chansons parlant d’un gitan, et si tout raconteur de blagues en connait au moins quelques-unes sur les juifs, je les mets tous au défi de raconter une blague gitane. Ou de citer en moins d’une minute ne serait-ce que trois chansons avec un personnage juif (à moins de lire ce blog bien sûr).

Autre symétrie intéressante : que ce soit en chanson ou dans le comique, le judaïsme est traité en gros de la même manière par les artistes juifs ou pas : discrétion, neutralité et non-dit en chanson, contre étalage bienveillant de poncifs et d’exagérations dans le comique. Il y a quand même des différences subtiles, je dirais un regard plus tendre ou ému quand il vient de l’intérieur, mais je vous laisse en juger.

J’adore les sketchs de Popeck, mais ce n’est qu’en préparant cette série que j’ai découvert qu’il était aussi musicien. Popeck et Mozart.

Si la Chanson a magnifiquement combattu la réputation de radinerie des auvergnats, il n’en est rien de l’Art de la parodie d’émission de télé avec celle des juifs. Des chiffres et des chiffres, par Les Inconnus.

Vous êtes juif, excellent sketch d’Élie Kakou.

Élie Kakou évoque aussi un sujet plus spécialisé : le racisme entre juifs ashkénazes et séfarades, dans Le kibboutz.

Les Nuls, dont je vous avoue que je n’apprécie pas trop l’humour, ont quand même eu quelques idées touchant au génie surréaliste.

Pour ceux qui ne connaissent pas, l’original : pub pour Royal Canin, aliment complet pour chien. Musique de Enno Moriconne (c’est la bande original du film Le professionnel).

Les Nuls ont aussi commis une parodie balourde de Est-ce que tu viens pour les vacances de David et Jonathan (Il faut dire qu’ils n’étaient pas aidés par l’original). Qu’est-ce que tu vends pour les vacances.

L’original.

Allez, pour conclure ce long billet, un peu de Woody Allen ne nous fera pas de mal.

Tous les thèmes

Y a des chansons

La balade aux jardins actuels, 11

Y a des chansons qui nous emmènent en voyage, comme La Morna de l’exil.

Nicolas Tarik déclare sa flamme à l’île Maurice

…où il a écrit Mal armé

Ou encore La perle rare qu’il chante en duo avec Yvette Dantier.

Mais, de retour à Lyon, il déclare sa flamme à sa maman. À une semaine de la fête des mères, écoutez un Fils à maman au piano.

Vous pouvez réécouter Les insomnies de Nicolas Tarik sur Youtube et en savoir un peu plus sur son site internet.

Profitez-en pour découvrir Yvette Dantier, sur Youtube et Facebook.

Tous les thèmes

La chanson antisémite

Les Juifs et la chanson IV – Image des juifs dans la chanson 12

On aborde dans ce billet la chanson antisémite. Je n’ai aucune envie de faire de la publicité à des chansons ordurières, alors je vais me limiter des chansons qui propagent des poncifs antisémites afin de les critiquer ou de les ridiculiser. Il y en a quelques exemples déjà passés dans le blog, comme la chanson de Julien Dragoul, le chanteur collabo imaginé par les Inconnus (voir ici), ou au cinéma, la séquence du pilori télévisuel imaginée par Jean Yanne (voir ici). Je vous propose aujourd’hui Les juifs de Philippe Clay.

Sacha Baron-Cohen a inventé le journaliste kazakh antisémite Borat Sagdiyev, qui s’est aussi essayé à la chanson (antisémite bien sûr). Dans sa technique originale et provocante de cinéma vérité, Baron-Cohen fait chanter le public avec lui. Throw the jew down the well.

Évidemment, l’antisémitisme est une notion fluctuante au cours de l’histoire. Vous pouvez écouter l’épisode de l’émission Concordance des temps de Jean-Noël Jeanneney consacrée à Aristide Briand, le 14 décembre 2019. Il y a un document intéressant, Je suis sûr qu’ils reviendront, une chanson d’Henri Dreyfus, un chansonnier Montmartrois d’origine juive plus connu sous le pseudonyme d’Henri Fursy au début du XXe siècle. Cette chanson d’actualité évoque l’expulsion des congrégations en 1905 suite à la loi de séparation de l’Église et de l’État, et établit un curieux parallèle avec les expulsions de juifs qui ont émaillé l’histoire de France. Je pense qu’on qualifierait volontiers d’antisémite une telle chanson aujourd’hui. Introuvable sur le web, c’est vers 18 minutes sur le site de l’émission.

Allez, quand-même une authentique chanson antisémite. Je parie que beaucoup de lecteurs du blog la connaissent, mais que bien peu savent qu’elle contient un couplet antisémite dans la manière des années 1930. Il s’agit du Lycée papillon de Georgius (qui fut d’ailleurs condamné pour collaboration après la guerre, voir sa fiche wikipedia ici). Voici le texte du couplet en question.

Élève Isaac ? … Présent
En arithmétique’ vous êt’s admirable,
Dites-moi ce qu’est la règle de trois
D’ailleurs votre pèr’ fut-il pas comptable
Des films Hollywood … donc répondez-moi.
Monsieur l’Inspecteur,
Je sais tout ça par cœur.
La règle de trois ? … C’est trois hommes d’affaires
Deux grands producteurs de films et puis c’est
Un troisièm’ qui est le commanditaire
Il fournit l’argent et l’revoit jamais.
Isaac, mon p’tit
Vous aurez neuf et d’mi ! …

Le couplet est supprimé des versions modernes. Au lycée Papillon, avec Les compagnons de la chanson.

Mais on le trouve dans des versions d’avant guerre, comme celle de Monty et Jacky, vers 1:44, sur la vidéo.

Tous les thèmes

L’anti-antisémitisme de Pierre Perret

Les Juifs et la chanson IV – Image des juifs dans la chanson 11

En préparant cette série, j’ai eu la surprise de découvrir que le chanteur ayant probablement le plus chanté contre l’antisémitisme est Pierre Perret, dans des chansons assez documentées et circonstanciées. Il est le seul par exemple à ma connaissance à évoquer la rouelle, signe distinctif que les juifs devaient porter au moyen-âge, ancêtre de l’étoile jaune. Dans Au nom de Dieu.

Le Bon roi Saint-Louis
Massacra les harkis
Jusqu’à Tunis
Puis revint sous le gui
Mettre l’étoile aux Juifs
Et rendre l’injustice.

Dans Ferdinand, il règle ses comptes avec un écrivain qu’il a sans doute admiré.

Tu disais « La race doit être épurée
Des Juifs, des bougnouls » et, pour illustrer
L’invention verbale dont tu étais si fier,
Tu affirmais « Je m’sens très ami d’Hitler. »

Encore une : La bête est revenue.

Tous les thèmes

Image des juifs dans le rap

Les Juifs et la chanson IV – Image des juifs dans la chanson 10

Le rap évoque les juifs à l’occasion. On dit souvent que la résurgence de l’antisémitisme dans nos banlieues est attisée par le conflit israélo-palestinien. C’est sûrement vrai, mais d’après Émile, le référent du Jardin pour le rap, il n’y en a pas de trace très marquante dans les paroles des rappeurs les plus connus. Les juifs sont plutôt évoqués à travers des poncifs à la limite de l’antisémitisme (associés au « business » par exemple), et dans un dispositif un peu similaire à celui qu’on avait déjà vu dans la série sur le féminisme. On y avait noté que dans les paroles des rappeurs, les juges sont souvent des femmes. Et bien les avocats, ce sont souvent des juifs. Et les greffiers alors ils sont quoi ?

Par exemple dans Cramé de Sofiane Zermani.

Advienne que pourra, j’m’occupe des sourates
Mon avocat plaide en hébreu

Dans JDC de Booba : « Mon avocat est juif, ma pute est russe ».

Noter que « Élie », le vrai prénom de Booba, a suscité des rumeurs selon lesquelles il serait juif. Il s’en fait l’écho dans certaines de ses chansons comme Gun in hand.

Puisque les négros veulent ma peau, j’avance écorché vif
Paraît que j’prends d’la CC, paraît qu’j’suis en prison, paraît qu’j’suis juif
Tu peux me croiser chez Maxim, tu peux me croiser au grec
Mon cerveau j’le vaccine un joint d’seum collé au bec

Tous les thèmes

Le conflit israélo-palestinien

Les Juifs et la chanson IV – Image des juifs dans la chanson 9

Le conflit israélo-palestinien est parfois évoqué dans des chansons pacifistes, comme Inch’Allah de Salvatore Adamo.

Je n’ai trouvé que peu d’allusion à la cause palestinienne chez des chanteurs ayant une certaine diffusion. Je note que dans les deux chansons à suivre, les règles non-écrites régissant la majorité des chansons évoquant les juifs s’appliquent : rester allusif, ne pas nommer ce dont parle, et lorsqu’on le nomme, l’inclure dans une liste.

Dans Tout le monde y pense de Francis Cabrel, « Des cailloux sur des casques lourds » : tout le monde pense à l’intifada (et à Francis Cabrel).

Dans Miss Maggie, Renaud sacrifie à la tradition énumérative, tout en inventant un génocide pour les besoins de sa démonstration. Suite à une polémique, il paraît qu’il a changé les paroles dans ses concerts, voir ici.

Tous les thèmes

La chanson pro-israélienne

Les Juifs et la chanson IV – Image des juifs dans la chanson 8

Le courant est aujourd’hui un peu passé de mode, mais il y a eu plusieurs chansons pro-israéliennes dans les années 1960. Par exemple, Exodus, paroles d’Eddy Marnay, interprétée par Édith Piaf, pour le film du même nom.

Autre exemple, Nino Ferrer, Je vous dis bonne chance.

Dans un contexte plus actuel et circonstancié, Renaud évoque Israël dans Hyper cacher, chanson écrite après les attentats de janvier 2015.

Pour un exposé plus doctrinaire du sionisme en chanson, je vous propose Plaidoyer pour ma terre (qu’est-ce que le sionisme) d’Herbert Pagani.

J’inclus aussi une chanson de Serge Gainsbourg, Le sable et le soldat, écrite à l’occasion de la guerre des six jours, et dont il n’existe qu’une maquette. Plus d’information sur cette étrange chanson ici (à écouter si vous vous posez tout plein de questions sur Gainsbourg, la France et le sionisme).

Tous les thèmes

L’Aziza

Les Juifs et la chanson IV – Image des juifs dans la chanson 7

L’Aziza est l’un des plus grands succès de Daniel Balavoine. Cette chanson évoque plutôt le monde arabe, le Maroc en l’occurrence (« petite rue de casbah au milieu de Casa », diminutif de Casablanca). Cette chanson antiraciste (même si Balavoine se méfiait de cette étiquette) date de 1985 et est une réaction aux premiers succès du Front National. Il y a une seule allusion claire au judaïsme dans la chanson : « Ton étoile jaune c’est ta peau ». J’apprends sur la notice wikipedia de la chanson que cette phrase s’adressait peut-être  à l’épouse de Balavoine, juive marocaine.

Le clip :

À la télé, en octobre 1985, quelques semaines avant le décès de Balavoine.

Il est singulier que les deux chansons françaises les plus connues de cette série soient L’Aziza et Le zizi.

Tous les thèmes

En suspension

La balade aux jardins actuels, 10

Comme dans le monde d’avant, dans le monde d’après, on restera encore parfois En suspension.

On se quittera, on se retrouvera. Est-il si sûr que rien ne sera comme avant et que nous ne reprendrons pas nos habitudes d’avoir besoin de Tout et de rien ?

Claire Sabbagh nous offre aussi un monde sensible, peuplé d’un Coquelicot d’une mémoire qui prend La fuite.

Un peu plus de Claire Sabbagh sur son site internet, sur ses pages Facebook et Youtube.  Et sur SoundCloud.

Tous les thèmes