Betty Boop

Les Juifs et la chanson IV – Image des juifs dans la chanson 15/19

On part aux USA pour quelques billets. Saviez-vous que Betty Boop était juive ? En tout cas ses parents avaient un sacré accent yiddish. Regardez cet épisode, bercé par la musique de Cab Calloway.

Noter que le thème du jeune issu de l’immigration juive qui s’émancipe de sa communauté à travers le jazz a déjà été dans le blog, à travers le film Le chanteur de jazz, tout premier film parlant de l’histoire du cinéma. Voir le billet qu’on lui a consacré dans la série sur le silence en chanson.

Merci à Mathilde Raczymow de m’avoir signalé l’histoire de Betty Boop.

1 – Le chandelier
2 – Le mot « juif » dans des listes
3 – La chanson anticléricale œcuménique
3bis – Souchon et Ferré
4 – Le juif non-dit
5 – Les juifs chez Gainsbourg
6 – Un juif célèbre
7 – L’Aziza
8 – La chanson pro-israélienne
9 – Le conflit israélo-palestinien
10 – Image des juifs dans le rap
11 – L’anti-antisémitisme de Pierre Perret
12 – La chanson antisémite
13 – On peut rire de tout, mais pas en mangeant du couscous
14 – Les mères juives
15 – Betty Boop
16 – Noirs et juifs aux USA
17 – Nica
18 – Noirs et juifs en chanson chez Jean-Paul Sartre
19 – Azoy
19bis – Retour sur quelques commentaires

Tous les thèmes

Zazou

Expressions et mots venant de la chanson : les sources et les robinets 12/13
11bis234567899bis1010bis111213

Résultat du concours du meilleurs mot ou expression venant de la chanson. En numéro 2, je propose le mot « zazou », proposé par Mathilde de Paris, et qui désigne les adeptes d’une mode vestimentaire en usage pendant la seconde guerre mondiale. Le mot provient d’une chanson de Johnny Hess, Je suis swing, qui elle même emprunte les syllabes Za et Zou à une chanson de Cab Calloway, Zah Zuh Zaz.

Et l’expression « yeah ! » (en français), elle ne viendrait pas aussi de Je suis swing ?

Tous les thèmes

Cotton Club

Compétitions musicales dans les films américains 3/8
12345678

Le film Cotton Club de Francis Ford Coppola, connu pour être l’un des moins rentables de l’histoire du cinéma, comporte quelques belles scènes de duel (bien lire ce post jusqu’au bout, le meilleur est à la fin !).

Les deux danseurs de claquettes joués par les frères Hines s’inspirent des Nicholas Brothers, un duo très célèbre. Leur numéro le plus connu, considéré par certains comme la meilleure scène de danse de toute l’histoire du cinéma (au début, c’est Cab Calloway qui chante) : Jumpin Jive, extrait de Stormy Weather, de Andrew L. Stone.

Les frères Hines s’expliquent à propos des Nicholas Brothers :

Pour les amoureux du rythme et des claquettes, un dernier petit duel, entre Gregory Hines et Sammy Davis Jr.

Tous les thèmes