Quand j’écoute Michel Delpech

Quel amateur de chanson êtes-vous (4/5) ?
1 – 2 – 3 – 45

On a vu dans le dernier post qu’écouter Véronique Sanson rendait à coup sûr amoureux, toute autre réponse est gravement frappée du sceau de l’erreur. Et Michel Delpech ? Donne-t-il envie d’un petit flirt, de marcher dans la boue ou de chasser les oies avec un épagneul ? Difficile à dire. En tout cas, ce qu’il a trouvé de plus glamour, c’est divorcer.

 

Petite explication de texte :

« Si tu voyais mon avocat,
Ce qu’il veut me faire dire de toi :
Il ne te trouve pas d’excuses.

Les jolies choses de ma vie,
Il fallait que je les oublie :
Il a fallu que je t’accuse. »

Pourquoi faut-il « accuser » ? La chanson date de 1973. Le divorce par consentement mutuel n’a été instauré qu’en 1975 (loi du 11 juillet 1975). Avant, pour divorcer, il fallait trouver des « torts » comme on disait. Et la pauvre petite Stéphanie de la chanson, elle porte le prénom le plus donné en France en 1974 et 1975. Alors, quand on écoute Delpech, on  a peut-être envie de devenir sociologue ?  Ou juriste ? Ou statisticien ?

Tous les thèmes

Quel amateur de chanson êtes-vous ?

Quel amateur de chanson êtes-vous (1/5) ?
1 – 2 – 3 – 45

Grand test de personnalité sur le Jardin aux Chansons qui Bifurquent, fondé sur le principe du « quand j’écoute tel chanteur, j’ai envie de… ». Le blog appliquera à vos réponses un algorithme secret et moderne de deep learning qui vous dira enfin qui vous êtes.

On se demande dans les prochains jours :

  • Quand j’écoute Jacques Brel…
  • Quand j’écoute Véronique Sanson…
  • Quand j’écoute Michel Delpech…
  • Quand j’écoute Michel Sardou…

D’abord, un petit exemple pour se mettre en train : « Quand j’écoute Brassens… ».
Si vous répondez « j’ai envie d’avoir de bons copains et de fumer une vieille pipe en bois », l’algorithme dit : « Vous êtes une personne équilibrée, vous avez bien compris Brassens.  Mais continuez avec Michel Sardou pour voir, vous ferez moins le malin ».
Si vous répondez « Je suis bien content d’être né quelque part, il me faut du vin première classe, et j’ai envie de mourir pour des idées, de mort rapide, mais très loin de la plage de Sète », l’algorithme dit « Vous souffrez de dyschansonie aigüe, il y a des risques de complications. Consultez rapidement un chansonologue, il vous prescrira sans doute du Michel Sardou (surtout, pas d’automédication et NE PAS DÉPASSER LA DOSE PRESCRITE). Ou mieux, faites le 15 ».
Écrivez donc vos réponses sur Brel, Sanson, etc, dans les commentaires, ou postez-les moi, réponse rapide sous pli discret.

Et au fait, il faut écouter une chanson aujourd’hui, sinon ça ne serait pas le jardin aux chansons mais le jardin du blabla. Donc, si à Brassens vous répondez « J’ai une furieuse envie de moustache et d’embrasser tout le monde », l’algorithme répond « Vous vous focalisez trop sur une seule chanson, attention… ». Et oui, écoutez, une jolie interprétation par un groupe pas très connu, Les Petits Belges (ils sont sûrement Belges). Embrasse-les tous, paroles et musique de George Brassens. 

 

Tous les thèmes