Le kamklep

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson 4bis/17

Julien Donadille, auteur de Vie et œuvre de Constantin Erőd m’indique dans un commentaire que la Slovanie est le berceau du kamklep, une danse traditionnelle.

La synthèse la plus complète consacrée à cette danse, Kamklep Among Balkan Traditional Dances, est l’œuvre d’un éminent spécialiste de l’université de Stanford, Walt A. Fake. La thèse la plus audacieuse de Fake conduit à faire du kamklep, à travers une filiation très précisément établie, l’ancêtre du flamenco.

Antonio Mairena, Por Bulerias.

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson
1 – Entre Cuba et Manille
2 – Ménilmontant
3 – Le paradis
4 – La Molvanie
4bis – Le kamklep
5 – Chez Laurette
6 – L’underground café déménage rue Watt
6bis – La rue Watt
7 – Café Pouchkine
8 – Rue de la Grange aux Loups
9 – Le café des délices
10 – Quand la RATP invalide les chansons
11 – Les chants du Pelennor
12 – Comment se rendre en Transylvanie Transsexuelle
13 – Leindenstadt
14 – Porte des Lilas et Paimpol
14bis – Porte des Lilas (bis)
15 – La gare Saint Lazare de Brel
16 – San Francisco
17 – Rochefort
17bis – Saint-Lazare, bis
17ter – Gare du nord et Lountatchimo

Tous les thèmes

6 commentaires sur “Le kamklep

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s