Jane Birkin

Féminisme / sexisme 1

Le billet d’aujourd’hui est tiré d’un article très intéressant paru dans Le Monde le 20 décembre 2019, à propos des méandres et paradoxes de la vie publique et privée de Jane Birkin : femme célèbre, libre, et femme-objet. À lire ici. Je ne vais pas redire tout ce qu’il y a dans l’article, mais un passage m’a frappé. Dans son journal, Jane Birkin raconte une cure de thalasso après sa rupture avec Jacques Doillon.

J’ai l’impression que toutes les femmes ici ont 45 ans et sont, pour la même raison que moi, désespérées dans des bains bouillonnants, en faisant des efforts enfantins, droite, gauche, dans la douche piscine. Sur chaque visage je vois une peine, une honte dans les yeux baissés, sinon pourquoi on est là ? Toutes probablement mères de famille, toutes…

Autoportrait imaginé par Gainsbourg, dans Di doo dah.

En 1968, Gainsbourg propose à Jane de reprendre Je t’aime moi non plus, dont Brigitte Bardot refuse la sortie en disque. Le producteur demande un album complet, qui sera Jane Birkin – Serge Gainsbourg. Extrait, 69 année érotique.

Une des meilleures chansons à mon gout du duo Gainsbourg-Birkin : La Ballade de Johnny Jane. Au début de la vidéo, extrait du film de Gainsbourg, Je t’aime moi non plus.

Tous les thèmes