Leindenstadt

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson 13/17
12344bis566bis78910
1112131414bis15161717bis17ter

La ville de Leindenstadt n’existe pas, c’est une invention de Jean-Jacques Goldman, pour sa chanson Né en 17 à Leindenstadt. On nous dit qu’elle est en Allemagne, mais on aurait bien du mal à tirer parti du reste des paroles pour la mieux situer : on entend que Leindenstadt se situe « sur les ruines d’un champs de bataille », or il n’y a eu aucun combat sur le territoire allemand pendant la guerre de 14-18. On va dire que c’est métonimique. Le recours à une ville imaginaire évite en plus de stigmatiser les habitants de telle ou telle. Pour symboliser le nazisme, Goldman aurait pu utiliser Nuremberg. Mais tout comme avec Ménilmontant vu au début de la série, la recherche de consonnes occlusives améliore l’efficacité des paroles, alors va pour Leindenstadt. Je note au passage que Barbara n’a pas eu à inventer une ville imaginaire pour chanter Göttingen, qui sonne et claque très bien telle quelle. Né en 17 à Leindenstadt, par Fredericks Goldman Jones.

Tous les thèmes

Goldman et Guichard

La dizaine des blogueurs 2bis/6
11bis22bis33bis456

La dizaine des blogueurs suscite de nombreux commentaires de mes collègues blogueurs, merci à eux.

À propos de Jean-Jacques Goldman, Pascal du blog Life Sensations In Music me raconte ses expériences comme musicien de bal, ou lors d’un projet au conservatoire. Intéressant. Je réalise en y réfléchissant que Goldman est rarement pris au sérieux comme auteur de chanson : on retient sa musique énergique, immédiatement reconnaissable, même avec une épaisse couche de Johnny par dessus ou noyée dans la grande chorale des Enfoirés. On retient ses orchestrations… Mais allez voir les « cover » de Goldman qui trainent ici ou là, personne n’essaye de chanter les chansons de Goldman comme de simples chansons. Je pense que ça pourrait marcher. Personne sauf Goldman lui-même de temps en temps évidemment. Pas toi, par Fredericks, Goldman et Jones.

Juthova, du blog La Reprise Musicale m’indique que Mon vieux n’est pas une chanson de Daniel Guichard au départ, ce que j’ignorais. L’histoire est détaillée ici et sur la vidéo à suivre. Paroles de Michelle Senlis, musique de Jean Ferrat, par ses premiers interprètes Jacques Boyer et Jean-Louis Stain (le disque est rayé !).

Allez donc voir le blog Approximative But Fair, j’ai trouvé de très belles chansons dessus. Et tous les autres blogs :

Aux Sons Islandais (Spydermonkey)
Life Sensations In Music (Pascal)
Gaitapis (Devant)
Les Jolies Compiles de Keith Michards (Keith)
Jardins Aux Chansons (Pas de lien, vous êtes dessus !)
Blinking Lights (Xavier)
JeePeeDee (JP)
Charlu (Charlu)
Absolutely Cool (Audrey)
Fracas64 (Fracas)
Ma Petite Boîte A Musiques (Chris)
Approximative But Fair (Olivier)
Muziks et Cultures (Francky)
La Reprise Musicale (Juthova)
Dancing On Architecture (Guic)
La Critique Selon Moi (Papasfritas69)

Et les organisateurs :
La Pop D’Alexandre et Etienne (Alexandre et Etienne)
Last Stop ? This Blog ! (Elnorton)

Tous les thèmes