Fautes de goût et décalages divers

La chanson sexuellement explicite 14

La chanson sexuellement explicite est évidemment un espace privilégié pour diverses fautes de goût intentionnelles et autres décalages balourds. Par exemple, prenez l’homme le moins sexy du monde et faites lui chanter des bidules plus ou moins suggestifs entre de longues paires de jambes chaussées de cuissardes. Qu’est-ce qu’on rigole. Marcel Zanini, Tu veux ou tu veux pas ?

Je t’aime moi non plus, chanté par le chœur d’hommes de l’opéra Garnier, ça prend un relief bouffon. Cette reprise était la chanson-hôn préférée de Philippe Meyer il me semble.

Les sucettes encore, par l’ensemble vocal Garnier, dirigée par Gainsbourg en personne et présentée par Jacques Martin, probablement lors d’une de ses tentatives pour battre le record du mauvais gout dans la catégorie rire gras. Je ne vous sers pas une n-ième resucée  de l’histoire des Sucettes, y en a marre. Ceux qui ne connaissent pas peuvent aller voir ici.

À la décharge de Gainsbourg, il n’était pas le seul à écrire des paroles équivoques pour France Gall. La petite, en duo avec Maurice Biraud. Et croyez-le ou pas, les paroles sont de Robert Gall, père de la jeune France.

Puisqu’on parlait des Sucettes, je vous passe Banana split, un rien moins rabâchée et plutôt meilleure comme chanson. Lio, qui fait une entrée bien tardive au 745è billet du blog.

Une reprise toute récente, avec les Fatals Picards, et Lio la magnifique, bien sûr.

Tous les thèmes

Sans contrefaçon

L’homosexualité en chanson 4/15
123456789101112131415

Notre plongée dans le passé se poursuit. On est en 1987. Les deux chansons précédentes étaient assez graves, celle d’aujourd’hui est plus dansante, tout en étant plus revendicative et plus vague : Sans contrefaçon, de Mylène Farmer, chanson sur l’ambiguïté de genre.

Notez la présence de Zouc dans le clip. Et ce passage : « Un mouchoir au creux du pantalon, je suis Chevalier d’Éon. ». Le Chevalier d’Éon, politicien et agent secret au XVIIIè siècle entretint le doute sur son identité sexuelle. Soumis à des examens pour déterminer son sexe, il a toujours refusé de se déshabiller. Un peu comme dans la chanson : « même pour un empire, je ne veux me dévêtir, puisque sans contrefaçon, je suis un garçon ». Rappelons que le Chevalier d’Éon était un homme, et qu’il cherchait à passer pour une femme, voir sa page wikipedia.

La chanson a été souvent reprise, notamment par les Fatals Picards déjà vus il y a deux billets.

Tous les thèmes

Coming out

L’homosexualité en chanson 2/15
123456789101112131415

En 2011, les Fatals Picards sortent la chanson Coming out.

Notez la référence à Comme ils disent dans les paroles : chanson de Charles Aznavour sur l’homosexualité dont on reparle bientôt. À noter aussi la présence du chanteur Dave dans la vidéo : il joue le rôle du père qui le lit journal titrant « un groupe de rap accusé d’homophobie ». Je vous propose une chanson de Dave, qui évoque discrètement l’homosexualité, sur des paroles de Patrick Loiseau, parolier et compagnon de Dave. Du côté de chez Swann.

Sinon, je sens mes lecteurs frémir… J’écris un billet appelé coming out, dans une série sur l’homosexualité. D’autant que depuis le début du blog, je me suis livré à divers coming out :

  • oui, j’aime Questions Pour Un Champion (ici),
  • oui j’ai découvert Bach dans un livre de maths pour geek (ici),
  • et oui je suis fan de Michel Sardou (ici).

Mais non, désolé, pas de coming out dans cette série.

Tous les thèmes