Pierre Mac Orlan

La chanson, art majeur ou art mineur VII. Été 2019, chaque jour un poète, 40/68
12345678910
111212bis1314151617181920
21222324252627282930
31323334353637383940
41424344454647484950
51525354555657585960
6162636465666768

C’est l’été 2019, chaque jour un poète. Aujourd’hui Pierre Mac Orlan, né en 1882.

Monique Morelli nous chante La ville morte.

Tous les thèmes

La chanson de Margaret

Paralipomènes 63/67
(la série qui revient en 68 billets sur les 44 premiers thèmes du blog)
123456789
101112131415161717bis1819
20212223242526272829
30313233343536373839
40414243444546474849
50515253545556575859
6061626364656667

Toujours dans la série sur la prostitution, j’ai oublié de passer un grand classique, sur des paroles de Pierre Mac Orlan et une musique de V. Marceau (le V. n’est pas un abréviation de son prénom, allez voir ici pour plus d’info là-dessus). La chanson de Margaret.

D’abord par Germaine Montero.

Puis par Marie Dubas.

Vous pouvez chercher la très bonne version de Barbara, mais elle n’est pas disponible sur Youtube.

Tous les thèmes