Porte des Lilas (bis)

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson 14bis/17
12344bis566bis78910
1112131414bis15161717bis17ter

À propos de la Porte des Lilas, Christophe, internaute de Paris, nous propose Henri, porte des Lilas, de Philippe Timsit. On notera que la chanson évoque un haut-lieu de la chanson, le Golf-Drouot, qui était situé dans le 9è arrondissement de Paris, assez loin de la Porte des Lilas…

Tous les thèmes

Porte des Lilas

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson 14/17
12344bis566bis78910
1112131414bis15161717bis17ter

Je vous propose maintenant des lieux non pas inventés, mais comme habités par des chansons… Ceci est bien sûr hautement subjectif. Mais l’aura de la chanson Les Lilas est suffisante pour que la RATP affiche un beau portrait de Georges Brassens à la station Porte des Lilas.

brassensLilas

Tous les thèmes

Leindenstadt

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson 13/17
12344bis566bis78910
1112131414bis15161717bis17ter

La ville de Leindenstadt n’existe pas, c’est une invention de Jean-Jacques Goldman, pour sa chanson Né en 17 à Leindenstadt. On nous dit qu’elle est en Allemagne, mais on aurait bien du mal à tirer parti du reste des paroles pour la mieux situer : on entend que Leindenstadt se situe « sur les ruines d’un champs de bataille », or il n’y a eu aucun combat sur le territoire allemand pendant la guerre de 14-18. On va dire que c’est métonimique. Le recours à une ville imaginaire évite en plus de stigmatiser les habitants de telle ou telle. Pour symboliser le nazisme, Goldman aurait pu utiliser Nuremberg. Mais tout comme avec Ménilmontant vu au début de la série, la recherche de consonnes occlusives améliore l’efficacité des paroles, alors va pour Leindenstadt. Je note au passage que Barbara n’a pas eu à inventer une ville imaginaire pour chanter Göttingen, qui sonne et claque très bien telle quelle. Né en 17 à Leindenstadt, par Fredericks Goldman Jones.

Tous les thèmes

Comment se rendre en Transylvanie Transsexuelle

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson 12/17
12344bis566bis78910
1112131414bis15161717bis17ter

Beaucoup de chansons parlent de lieux imaginaires, mais bien peu donnent le mode d’emploi pour s’y rendre… Connaissez-vous la planète Transylvanie Transsexuelle ? Rangez votre atlas stellaire, elle n’existe que dans le Rocky Horror Picture Show, archétype du film culte, pseudo-film de science fiction, mi-navet mi-chef d’œuvre et vraie comédie musicale. Ce film détient le record de la plus longue sortie en salle : à l’affiche depuis plus de 40 ans. Pour se rendre sur la planète, il suffit de danser le Time Warp. Paroles et musique de Richard O’Brien (c’est le bossu de la vidéo). La jeune fille qui s’évanouit, c’est Susan Sarandon, plus connue pour sa carrière ultérieure (Atlantic city, Thelma et Louise…).

Tous les thèmes

Les chants du Pelennor

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson 11/17
12344bis566bis78910
1112131414bis15161717bis17ter

Le lieu imaginaire par excellence est la Terre du Milieu où se déroulent Bilbo le hobbit et Le seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien. The battle of evermore fait parait-il allusion à la terrible bataille des Champs du Pelennor, dans Le retour du roi, le tome 3 du Seigneur des anneaux. Led Zeppelin inventeur du heavy mithril ?

En France, Higelin s’est semble-t-il inspiré de Tom Bombadil, personnage du Seigneur des anneaux. Tom Bonbadilom.

Tous les thèmes

Quand la RATP invalide les chansons

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson 10/17
12344bis566bis78910
1112131414bis15161717bis17ter

Le poinçonneur des Lilas ne concerne pas vraiment un lieu imaginaire, mais plutôt un lieu impossible. Gainsbourg nous dit « Pour Invalides, changez à Opéra ». Prenez un plan du métro de Paris. Si vous êtes aux Lilas (Porte des Lilas ou Mairie des Lilas, peu importe), et que vous voulez aller à Invalides, impossible de changer à Opéra : cette station ne se trouve ni sur la ligne 11 ni sur la 3bis. Même problème pour « Arts et Métiers », qui est certes « direct », mais pas « par Levallois ». L’intelligence de Gainsbourg se serait-elle décontractée ? Impossible, dans la toute première série du blog, on a vu que ce parolier si précis allait jusqu’à maitriser l’obscur jargon du polytechnicien (ici et ici). Quel est ce mystère ? Tout simplement le plan de métro a changé après la chanson. En 1971, l’extension de la ligne 3 (Gallieni – Pont de Levalois, qui passe bien par Opéra) jusqu’à Porte des Lilas est déconnectée du reste de la ligne pour former la minuscule ligne 3bis, seulement 4 stations : Gambetta – Pelleport – Saint-Fargeau – Porte des Lilas. Impossible alors d’aller directement des Lilas à Opéra …

Je vous propose une reprise de notre cher poinçonneur par Sheebam.

Tous les thèmes

Le café des délices

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson 9/17
12344bis566bis78910
1112131414bis15161717bis17ter

Après les lieux inventés pour des chansons, les lieux transformés par des chansons. Le café des délices existait bel et bien à Tunis avant la chanson de Patrick Bruel. Suite au succès de la chanson, la fréquentation a augmenté, les tarifs avec, suscitant diverses protestations, voir ici ! Au café des délices.

Tous les thèmes

Rue de la Grange aux Loups

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson 8/17
12344bis566bis78910
1112131414bis15161717bis17ter

La rue de Grange-aux-Loups, à Nantes, n’existait pas lorsque Barbara a écrit sa chanson Nantes, pourtant inspirée d’une histoire vraie. Lu dans Il était un piano noir, mémoires interrompus, de Barbara :

Oui, c’est un voleur [Gérard Depardieu] ! Il vole tout, pour mieux te le transmettre.
Il te vole aussi tes émotions : à Nantes où nous sommes en tournée, nous assistons, un matin, au baptême de la rue de la Grange-aux-loups, hommage que la ville a décidé de me rendre pour ma chanson Nantes. Au moment où l’on découvre la plaque, il s’écrie : « C’est mon père ! » Nantes, à cet instant, est devenue la ville où est mort son propre père !
Voleur magnifique, il veut partager le butin de joie ou de douleur.

Nantes, par Gérard Depardieu.

Tous les thèmes

Café Pouchkine

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson 7/17
12344bis566bis78910
1112131414bis15161717bis17ter

Vous connaissez sûrement Nathalie, le tube de Gilbert Bécaud. Aux paroles, Pierre Delanoë. « Un vent de Sibérie souffle sur la Bohème », c’était lui, dans Vladimir Illicth chanté par Sardou (ici). « La place Rouge était vide », c’est encore lui : on reconnait son art de planter le décor en une seule phrase qui combine une géopolitique sommaire à une poésie tout en efficacité.

L’histoire est bien connue, mais je la vous ressers encore une fois : le fameux café Pouchkine où l’on va boire un chocolat avec Nathalie à Moscou n’existait pas en 1964. Delanoë l’inventa et c’est seulement en 1999 qu’inspiré par la chanson il fut inauguré par un certain Gilbert Bécaud. Plus de détails dans une série consacrée à Pierre Delanoë, parolier le plus prolifique de toute la chanson française, l’homme aux 5000 chansons, ici.

Tous les thèmes

La rue Watt

Lieux possibles, impossibles et imaginaires de la chanson 6bis/17
12344bis566bis78910
1112131414bis15161717bis17ter

Merci à Patrick Hannais de me signaler le générique du film de Jean-Pierre Melville, Le doulos, tourné rue Watt à Paris. La musique est de Paul Misraki (plus connu pour Tout va très bien madame la marquise !). L’homme qui marche, c’est Serge Reggiani.

Tous les thèmes