Ma série préférée

Paralipomènes 20

Vous vous demandez peut-être quelle est ma série préférée depuis que je fais ce blog ? Plus probablement, vous ne le vous demandez pas… Mais je vous le dis quand même : c’est la treizième série que j’ai passée, Décortiquons l’auto-stoppeuse. Parce qu’elle ne parle de rien de spécial, que ça m’a pris une heure seulement pour la préparer, qu’il y a du rock, du Renaud, de l’interaction avec mes lecteurs, Louis de Funès et quelques vers de Victor Hugo. Je voudrais que toutes les séries soient comme celle-là, mais la vie n’est pas si simple…

C’est aussi l’une des séries qui a eu le moins de succès, retournez donc y jeter un œil. On y parle de Star Shooter, groupe de rock lyonnais, auquel j’affirmais préférer Haine Brigade (ici). Ce groupe anarcho-punk des années 1980 n’a sorti qu’un seul album, Sauvage, qui se trouve être l’un des deux vinyles en ma possession, impossible de me rappeler comment il est arrivé là. Pour information, l’autre, c’est un disque de Vladimir Vyssotski, compagnonnage intéressant, je me plais parfois à imaginer ce que ces deux galettes auraient à se raconter si elles prenaient vie… Je passerai du Vyssotski une autre fois.

Haine Brigade a connu en son temps un beau succès d’estime dans le milieu alternatif. Je retiens surtout son authenticité rock et la voix de sa chanteuse Alexa. Une voix peu travaillée et qui rebute certains, mais qui a quelque chose de juvénile, sincère et engagé. Bref j’adore, et le succès de Haine Brigade lui doit beaucoup selon moi. Je vous passe Solitude urbaine, de Haine Brigade.

Je vous propose plein d’autres liens. D’abord, une deuxième vidéo, avec plein de photos d’époque.

Et puis le site officiel du groupe et une belle interview pour en savoir plus.

Tous les thèmes

Star Shooter

Décortiquons l’auto-stoppeuse 4/5
1– 1bis – 2 – 3 – 4 – 4bis – 5

Avez-vous trouvé la solution de l’énigme d’il y a trois posts ? Rappel : on cherche une chanson (autre que L’auto-stoppeuse) qui utilise l’expression « proposer la botte ». J’annonçais une solution incroyable, c’est dans le prochain post, vous avez encore deux jours pour chercher !

Dans L’auto-stoppeuse, Renaud mentionne Star Shooter, le groupe phare de la scène alternative lyonnaise des années 1970-1980 (quoiqu’à tire personnel, je lui préfère Haine Brigade, qui malgré son nom peu engageant n’était pas mal du tout, on en reparle une autre fois).

________
Alors, pour détendre l’atmosphère,
Très glauque, très punk,
J’mets une cassette se Starshouter
Dans mon Blaupunkt.

Ell’ m’dit : j’préfère le rock’n-roll,
C’est plus l’éclate.
Je l’ai gerbé de ma bagnole
À grands coups d’lattes.
________

Kent, le chanteur de Star Shooter a ensuite fait une belle carrière solo, mais plutôt dans la chanson, à la manière de la plupart de nos rockeurs français… Voilà encore une question qu’il faudra étudier dans ce blog, pourquoi tous nos rockers finissent dans la chanson ? C’est vrai quoi à la fin, rhâââ.

Machine à laver, par Star Shooter.

  Tous les thèmes