La musique des Tontons flingueurs

Avec Michel Magne (et accessoirement Jean Yanne) 1

Je vous propose dans cette série de partir à la découverte de Michel Magne, compositeur de la deuxième moitié du XXè siècle ayant abordé tous les styles : musique contemporaine atonale, jazz, musique classique. Et bien sûr chanson, puisqu’il a entre autre composé la musique de plusieurs chansons de Jean Yanne, qu’on verra aussi beaucoup dans la série.

La composition la plus célèbre de Michel Magne est peut-être la bande originale du film Les tontons flingueurs. Elle est toute entière bâtie sur un seul thème : que ce soit après l’un des célèbres bourre-pif, pour un moment triste, une danse endiablée ou un chant d’église, c’est toujours la même musique ré-orchestrée. Un vrai chef d’œuvre d’humour. Magne est allé jusqu’à inventer une fausse sonate de Corelli (compositeur bien réel de l’époque baroque) !

Techniquement, le thème fait sol mi ré do, sol mi, ré do, etc (la tonalité change selon les passages dans le film). Toutes les musiques de la vidéo à suivre sont bâties sur ce thème, sauf Happy Birthday, et une autre que je vous laisse trouver dans la vidéo suivante. À voir absolument !

Michel Magne s’est-il inspiré d’une musique existante ? On reconnait le motif des premières notes dans la loure de la Suite française numéro 5 en sol majeur de Jean-Sébastien Bach, BWV 816 – (VII) Loure. NB : une loure, c’est une sorte de bourrée.

Le concerto n°1 pour piano et orchestre de Tchaïkovsky démarre sur le même thème, mais en mode mineur (passage en mode mineur qu’on entend aussi dans Les tontons flingueur).

La musique, surtout lorsqu’elle est arrangée en jazz, rappelle aussi un peu Freddie Freeloader de Miles Davis.

Le plus probable reste que Michel Magne a dû inventer le thème, puis s’inspirer de maîtres pour les différents arrangements. Miles Davis donc, et peut-être le concerto pour deux violons de Bach pour les arrangements baroques de la fausse sonate de Corelli !

Réponse à la petite énigme plus haut : la seule musique de la vidéo qui n’est pas bâtie sur le thème, c’est le passage de tango, vers 3:15. Je me risque à l’hypothèse suivante : le passage qu’on entend sert à introduire le thème. Mais ce dernier a été coupé au montage.

Un colloque vient d’être consacré au film Les tontons flingueurs, voir ici.

Tous les thèmes

Cole Porter n’a rien composé pour Nougaro

Ils n’ont rien composé pour Nougaro 2/8
11bis23455bis66bis78

Dans le dernier billet, on se demandait pour Nougaro n’a pas utilisé de musique de Miles Davis. Peut-être parce que les musiques de Miles Davis ne conviennent pas à de la chanson ? Mais pourquoi n’a-t-il pas chanté sur du Cole Porter alors ? Car voilà un auteur-compositeur qui a trempé dans le jazz, la comédie musicale et la chanson… et qui a aussi réfléchi à la manière de marier musique populaire et savante, on en reparlera plus tard dans le blog.

Ella Fitzgerald, Let’s do it (let’s fall In love), paroles et musique de Cole Porter, très bonne chanson pour une veille de Saint-Valentin. Les paroles mi-sentimentales mi-grivoises ont quelque chose d’un contemporain de Porter, le parolier Albert Willemetz dont on reparle dans la prochaine série (patience). Je me demande s’ils se connaissaient…

Encore une composition de Cole Porter que j’aime bien (pour le rythme, la walking bass)… My heart belongs to daddy, par Marilyn Monroe, extrait du film Le milliardaire, qui s’appelle en anglais Let’s make love (j’ai vérifié dans le dictionnaire, c’est vraiment bizarre comme traduction). Avec Yves Montand. Désolé pour le montage de la vidéo, je n’ai rien trouvé d’autre sur Youtube. Avec des paroles de Nougaro, ça aurait été de la bombe !

En bonus, tout l’album Ella Fitzgerald sings the Cole Porter songbook !

Tous les thèmes

Miles Davis n’a rien composé pour Nougaro

Ils n’ont rien composé pour Nougaro 1/8
11bis23455bis66bis78

L’une des séries qui a eu le moins de succès de tout le blog, c’est celle consacrée aux compositeurs des musiques des chansons de Claude Nougaro, ici. Partant de ce constat, j’ai raisonné logiquement : les internautes n’aiment pas les compositeurs de Nougaro. D’accord. Donc, pour avoir plein d’audience, il suffit que je fasse le contraire : une série sur les compositeurs qui n’ont pas écrit pour Nougaro ! La voilà cette série. À moi les likes, partages, K.views, la viralité, le buzz peut-être.

Trêve de blague… à défaut de buzz, il y aura au moins de la bonne musique. Donc, d’après les comptes très approximatifs du Jardin, pas moins de 73 compositeurs ont œuvré à l’œuvre de Nougaro, le plus mélomane de tous nos chanteurs, voir la liste ici.

Claude Nougaro prisait entre autres les jazzmen américains : Dave Brubeck, Herbie Hancock, Quincy Jones, Charles Mingus, Thelonious Monk, Gerry Mulligan, Wayne Shorter… Je me demande vraiment pourquoi il n’a pas essayé d’écrire des paroles sur une musique de Miles Davis.

Miles Davis, l’album Kind of blue.

Tous les thèmes