La diva

Ambitus, tessiture et notes extrêmes 11/11
11bis234567891011

Nous voilà à la fin de notre voyage au pays de l’ambitus. On a vu de l’aigu extrême, du grave extrême. Et l’idée implicite selon laquelle le meilleur chanteur serait celui ou celle qui a la plus grande étendue vocale. Qu’en serait-il de chanteurs surhumains ou extraterrestres ? Cette possibilité est explorée dans le film Le 5è élément de Luc Besson. Comme l’idée de mesurer la qualité d’une chanteuse par son ambitus n’est pas suffisamment bête pour servir le propos du film, s’y ajoute celle qu’il faut maximiser le nombre de styles musicaux abordés pendant la prestation.

Le rôle de la diva est interprété par Maïwenn, mais elle est doublée par la chanteuse Inva Mula. Le compositeur Éric Serra a volontairement écrit une partition impossible, dont il estimait qu’une chanteuse humaine ne pourrait chanter que 60%. À sa grande surprise, Inva Mula a pu en chanter 85%. Le reste est trafiqué à la console. Voir ici.

Certaines chanteuses s’essayent quand même au défi.

Tous les thèmes