Jimi Hendrix

Livraison bakchich prodigieux pour régime de l’Amérique 6/8

L’une des versions les plus célèbres de The star-spangled banner est celle de Jimi Hendrix, en clôture du festival de Woodstock en 1969. Notez l’utilisation originale de la guitare électrique comme instrument de musique figurative, en plein pendant les bombardements au Vietnam.

Jimi Hendrix s’explique au micro de Dick Cavett.

C’était le temps de la lutte des Noirs américains pour les civil rights. Un an avant Hendrix, les champions américains levaient le poing aux jeux olympiques de 1968 à Mexico. Pendant l’hymne de leur pays of course.

Alors voilà l’idée du jour. Je me dis qu’un hymne national doit célébrer quelques valeurs militaires, ou au moins le grade de sergent. Alors Sgt Pepper’s lonely hearts club band des Beatles devrait faire le job. Dans sa reprise par Hendrix évidemment, qui groove bien mieux que l’original, parce que les Américains ils sont plus forts que les Anglais, il est important de le dire pour une nation qui s’est émancipée de la couronne. Et puis, je vous fais un aveu : je reconnais le génie de song maker de Sir Paul Mc Cartney, mais je n’apprécie pas trop ses performances vocales, alors god save Jimi Hendrix.

La version biopic.

Sinon, Pascal, internaute de Lyon nous propose comme nouvel hymne des USA Happy birthday de Stevie Wonder, chanson sur Martin Luther King.

1 – Les chœurs de l’armée rouge en hommage à l’Amérique
2 – Un hymne de Michael Jackson
2bis – Propositions
3 – Chanteuses américaines
4 – Igor Stravinsky et Serguei Rachmaninov
5 – La soupe aux choux doit être l’hymne de l’Amérique : preuve par la musicologie
5bis – Jean Ferrat américain
6 – Jimi Hendrix
7 – Borat et Jim Carrey
8 – Les Simpsons

Tous les thèmes