All you need is Bach

J.-S. Bach dans la chanson 7

On s’intéresse aujourd’hui à l’usage de Bach dans la grande révolution rock des années 1960-1970. Évidemment, il faut plutôt aller chercher du côté du rock progressif ou du rock savant. Knife-edge par Emerson, Lake & Palmer. La citation de Bach commence vers 4:50. Noter que Keith Emerson ne peut pas se passer de sa partition. La vidéo n’est accessible que depuis le site de youtube, ici.

Vous pouvez comparer à l’original. Allemande de la Suite française numéro 1 en ré mineur, BWV 812 de Jean-Sébastien Bach. Par Murray Perahia.

Dans l’effort de leur producteur George Martin pour faire paraître les Beatles « géniaux », il faut bien sûr une pincée de Bach. On écoute All you need is love, titre approprié en cette Saint-Valentin.

Sur wikipedia, je lis cette description de la fin de la chanson :

Un bric-à-brac musical pour le final, où on distingue plusieurs éléments : Greensleeves (jouée par les cordes), une chanson traditionnelle anglaise du XVIe siècle, l’invention no 8 en fa majeur de Johann Sebastian Bach (transposée en sol et jouée par deux trompettes piccolo), ainsi que le titre jazzy In the Mood de Glenn Miller.

Merci Georges.

Tous les thèmes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s