Tom Jobim et Joao Gilberto n’ont rien composé pour Nougaro

Ils n’ont rien composé pour Nougaro 7/8
11bis23455bis66bis78

J’ai complètement oublié, mais il y a deux jours, mon petit blog fêtait ses deux ans… Il y aura de grandes célébrations, je vous en reparle plus tard.

Nougaro aimait la musique brésilienne, puisqu’il a mis des paroles sur des musiques de Chico Buarque, Gilberto Gil ou Baden Powell. Il n’était pas le seul me direz-vous… À l’entrée « Brésil » de son Dictionnaire amoureux de la chanson française, Bertrand Dicale écrit :

La chanson française est si souvent brésilienne qu’il faut se demander si c’est seulement une affaire de musique.

Et plus loin, à propos de la France et du Brésil :

Nations moyennes mais nations encore capables d’indépendance musicale, France et Brésil conversent en complices, en amis, en parents.

Vous pouvez retourner voir la série sur la Samba de uma nota só, et il y aura peut-être une série sur le Brésil un de ces jours. Mais pourquoi Nougaro n’a-t-il rien chanté sur une musique de Tom Jobim ou de João Gilberto alors ?

Tom Jobim, en duo avec Elis Regina, Aguas de Março.

João Gilberto, tout comme Nougaro, a assez peu composé. On lui doit malgré tout de bonnes chansons comme Bim Bom.

Vous avez aimé Jobim et Gilberto ? En bonus, les voilà ensemble. Garota de Ipanema.

Tous les thèmes

Samba triste

Nougaro et ses compositeurs 9/15
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7 – 8 – 9 – 10 – 11 – 12 – 13 – 1415

On retrouve dans ce post Baden Powell sans Nougaro. Samba Triste.

(Au fait, à ne surtout pas confondre Samba Triste avec La Bamba Triste de Pierre Billon, on en reparle un autre jour).

Tous les thèmes

 

Bidonville

Nougaro et ses compositeurs 8/15
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7 – 8 – 9 – 10 – 11 – 12 – 13 – 1415

Nougaro s’est aussi essayé à l’adaptation des standards de la bossa nova, un sport très à la mode dans les années 1960 (exemples célèbres : Fais comme l’oiseau par Michel Fugain, adapté de Voce abusou, Qui c’est celui-là ? par Pierre Vassiliu, adapté de Partido alto, je suis sûr que vous pouvez en trouver d’autres). Ça a donné Bidonville, adaptation de Berimbau, musique de Baden Powell.

L’original, avec des paroles de Vinícius de Moraes.

Tous les thèmes