L’été indien

Paralipomènes 21

Je vous ai passé une chanson de Pierre Delorme sur Gauguin pour remercier Christelle, qui a peint la belle image qui illustre mon blog. Si vous aimez, allez voir tout ce qu’elle fait sur son compte instagram, ici.

J’en profite pour repasser une chanson de peinture (on consacrera bientôt une série à ce sujet). La chanson d’aujourd’hui est dédiée à tout ceux qui croient que Cézanne est un personnage inventé par France Gall, ou que Pablo Picasso doit sa célébrité au fait d’être l’anagramme de Pascal Obispo. Et surtout à ceux qui croient que Marie Laurencin était la petite copine de Joe Dassin. Ça prouve juste qu’ils sont d’authentiques amoureux de la chanson, total respect ! Et spéciale dédicace pour Christelle donc. L’été indien.

Tous les thèmes

 

Ils chantent Brassens qui chante Villon

Brassens et les poètes 7bis/8
12345677bis8

C’est mercredi aujourd’hui, en général, je propose une annonce de concert autour de Lyon pour le week-end (voir ici toutes les annonces déjà passées). Mais rien ce mercredi : j’ai épluché tout le petit bulletin, je n’ai rien trouvé, ou alors détrompez-moi. J’en profite pour reparler un peu de Brassens et Villon. Merci à Pierre Delorme pour nous avoir signalé dans un commentaire les travaux de Paul Verhuyck. Sur wikipedia, on peut lire :

En 1989, dans son article François Villon et les neiges d’antan, Paul Verhuyck propose une hypothèse inédite. Il rattache les figures féminines évoquées par Villon à la tradition hivernale des statues de neige dans les régions de l’Artois et des Flandres

L’article est téléchargeable ici, c’est une excellente lecture, la thèse de Paul Verhuyck est assez convaincante.  Aller, on réécoute la Ballade des dames du temps jadis, chantée par Juliette Nourredine (plus souvent simplement appelée Juliette), Madame Raymonde, Jean-François Novelli.

Tous les thèmes

Renaud en concert

Aujourd’hui, c’est mercredi. On fait quoi ce week-end ?
Les annonces du mercredi

Comme tous les mercredi, on interrompt la série en cours pour proposer un concert. Pourquoi ne pas aller voir un de nos plus célèbres chanteurs hexagonaux, Renaud ? Ce samedi 28 janvier 2017, à la Halle Tony Garnier, Lyon. Je ne vous donne pas de lien vers la billetterie, il parait que c’est complet.

Il y a une surprise dans le blog aujourd’hui : le premier lecteur qui m’envoie un mail ou qui me poste un commentaire gagne une place pour le concert (pour une personne) !

Ce blog devient donc comme ces bonbecs fabuleux qu’on trouvait autrefois : certains bonbons étaient « gagnants » et donnaient droit à un bonbon gratuit… Ça s’appelait des Mistral Gagnant.

Et au fait, si vous ne saviez pas ce qu’est un Mistral Gagnant, c’est pas grave, vous n’êtes pas le seul. Regardez plutôt sur le site de Pierre Delorme, ici.

Tous les thèmes

La violoncelliste

L’énigme LdV 4bis/6
1 – 2 – 3 – 4 – 4bis – 566bis

Vous êtes deux à avoir trouver l’énigme (bravo à Christelle, internaute de Villeurbanne qui a trouvé la première). La solution se trouve dans les commentaires, mais vous pouvez continuer à chercher. Personne n’a trouvé pourquoi l’énigme s’appelle LdV, c’est la partie la plus difficile…

En attendant la suite, un petit indice de Pierre Delorme. La violoncelliste, par les Frères Jacques.

Tous les thèmes

 

Son légionnaire

Homme au féminin, Femme au masculin 3bis/5
1 – 2 – 3 – 3bis – 45

Pierre Delorme me signale sur facebook l’intéressante reprise par Serge Gainsbourg de Mon Légionnaire, un succès des années 1930 créé par Marie Dubas. Pierre Delorme me dit : « [Cette reprise] est à mon avis à l’origine de pas mal de tentatives de ce style qu’on entendra après. Il fallait oser, Gainsbourg l’a fait ! »

Cette chanson est la dernière du dernier album studio de Gainsbourg, You’re Under Arrest. L’album contenant plusieurs chansons évoquant de manière très crue les amours d’un homme avec une certaine Samantha, on peut se demander pourquoi conclure par Mon Légionnaire… Je vous laisse à vos conjectures : chanson homosexuelle, misogyne, provocatrice, commerciale ou simplement énigmatique ? Ou même réconciliation avec les militaires après l’affaire de La Marseillaise en reggae ?  (À l’appui de cette dernière hypothèse, un petit souvenir : je me souviens avoir vu quelque part une interview de Gainsbourg où on lui demandait le pourquoi de cette reprise, il a répondu « pour les paras », mais impossible de retrouver ça évidemment.). Si quelqu’un a des documents…

Autre particularité : il y a deux clips différents, je me demande pourquoi.

 

 

Tous les thèmes