Devinettes

Neuf devinettes (pas que sur Brassens) 1/10

Cela faisait bien longtemps que le Jardin n’avait pas proposé une énigme. C’est qu’elles ne sont pas faciles à concevoir… D’autant que j’essaye de trouver des questions dont on ne peut pas trouver la réponse sur son moteur de recherche préféré. Pour me rattraper, il y aura ces prochains jours neuf devinettes. Une sur deux sera consacrée à Georges Brassens. Elles sont toutes très difficiles, bonne chance à tous.

Devinette du jour : quel personnage des chansons de Georges Brassens est souvent considéré comme une femme, alors que c’est sans doute un homme si on y réfléchit ? Merci à Nadia (de Meylan) pour m’avoir proposé cette idée (et bravo à elle également pour avoir décrypté le titre du billet d’hier soir !).  Réponse demain, j’attends vos propositions.

Et puis je lance une grande consultation, dites-moi dans un commentaire quel est votre vers préféré de Brassens, on fera le point là-dessus dans le dernier billet de la série.

Je n’ai pas de chanson du jour puisque dans cette série, la chanson du jour est la réponse à la devinette de la veille … Je vous propose L’ancêtre de Georges Brassens, dédiée à tous nos aïeux et aïeules isolés en maison de retraite, à l’hôpital, etc.

En répétition avec Pierre Nicolas.

1 – Devinettes
2 – Les premiers seront les premiers
3 – 13 à la douzaine
4 – Renaud dans le rap
5 – Brassens nous parle de chansons
6 – Johnny dans une faille spatiotemporelle
7 – Les toponymes de Georges
8 – Le plus cité
9 – Recollage
10 – Vers d’anthologie

Tous les thèmes

23 commentaires sur “Devinettes

  1. Arf, je viens de passer en revue chaque chanson de Brassens, et j’ai pas trouvé, pas facile… Ou alors j’ai toujours considéré que ce personnage était une femme, ce qui expliquerait que je ne trouve pas la réponse (on se console comme on peut).
    En tout cas, après ce petit exercice de passage en revue j’ai l’impression que, si les hommes ont des rôles assez variés dans les chansons de Brassens, les femmes n’en ont qu’un seul: donnée de l’amour. Peut-être que la réponse à la devinette me fera mentir.

    J'aime

  2. Héhé … Quelques remarques:
    – Tout d’abord, tes fautes d’orthographe sont une source inépuisable de poésie. Le seul rôle des femmes : « donnée de l’amour », magnifique.
    – Ensuite, pour l’énigme, la réponse va confirmer ta théorie…
    – Sur cette théorie elle-même : très convaincante. C’est vrai que toutes les femmes des chansons de Brassens d’une manière ou d’une autre sont dans ce rôle : de amour maternel jusqu’à la putain, je ne trouve aucune exception. Tiens, j’aurais dû mettre ça dans le billet consacré à la misogynie chez Brassens …

    J'aime

    1. Si la réponse confirme ma théorie, alors peut-être l’Auvergnat? j’y crois pas tellement, pourquoi les gens penseraient que c’est une femme, il l’aurait appelé l’Auvergnate. Mais d’un autre côté on a assez envie de penser que c’est Jeanne, alors que c’est en fait son mari #spécialiste

      J'aime

  3. Pour le personnage j’essaierai LA NYMPHOMANE bien que les joies charnelles….etc…
    Pour la phrase il y a pléthore mais en ce moment j’aime beaucoup « JE NE CROIS PAS UN MOT DE TOUTES CES HISTOIRES… »

    J'aime

  4. Alors pour le personnage, j’aurais bien pensé à la mort, camarde, faucheuse… qui n’a aucune raison d’être une femme, au fond…
    Pour le vers, j’aime beaucoup ce qu’il dit de la mort qui mettra Oncle Archibald « hors de portée / Des chiens, des loups, des hommes et des imbéciles… ». une belle gradation…

    J'aime

  5. Pour la devinette, je sèche…

    Pour le vers, j’ai un faible pour la fin de la strophe de la sirène dans la Supplique pour être enterré à la plage de Sète : « Je reçus de l’amour la première leçon, // Avalai la première arête. » — une merveille de concision, de métaphore… et de pudeur.

    J'aime

  6. Il s’agit d’Archipiades (Ballade du temps jadis). C’est l’autre nom d’Alcibiade, connu pour son homosexualité, ce qui était courant et non scandaleux dans l’antiquité. D’ailleurs le célèbre « Lagarde et Michard » signalait en note que Villon croyait qu’Alcibiade était une femme. Villon mettait Alcibiade au féminin par moquerie mais il savait parfaitement que c’était un homme !

    J'aime

    1. Wouah, là on arrive a un haut degré d’érudition!
      Dans le site analyse Brassens, ils donnent une cause à la confusion:
      « Archipiada est Alcibiade : un célèbre Athénien, souvent pris au Moyen-Age pour une femme d’une beauté exceptionnelle (à cause d’un passage mal traduit de la Consolation de Philosophie de Boèce). »
      Villon savait-il ou ne savait-il pas?

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s