Pistaches verdies

Pistaches verdies

Suite à la série sur les pastiches d’écrivains (voir ici), plus lecteurs et lectrices m’ont envoyé divers pastiches de chansons (merci à Françoise, Hélène, Sylvette, Henri et Pascal).

D’abord, à la Brassens, le finement ne fait rien à l’affaire ! Isa Rety, Le con finement.

Ensuite à la Brel. Chauffe Les Goguettes ! T’as voulu voir le salon.

Pour finir mon préféré, de profundis coronavirus, Motet pour le temps de confinement, par Benoit Dumon.

Sinon, à partir de demain, il y a énigme, alors pour vous mettre en jambes, donnez-moi le secret caché derrière le titre de ce billet !!

Tous les thèmes

7 commentaires sur “Pistaches verdies

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s