Incroyable mais faux

Paralipomènes 10/67
(la série qui revient en 68 billets sur les 44 premiers thèmes du blog)
123456789
101112131415161717bis1819
20212223242526272829
30313233343536373839
40414243444546474849
50515253545556575859
6061626364656667

Dans la série incroyable mais vrai, quatrième thème abordé, on révélait que Bob Marley chantait les louanges de l’industrie nucléaire (ici). Mais Monsieur GA, un de mes suiveurs les plus fidèles, m’a signalé qu’en fait je n’avais pas bien compris les paroles, voir les commentaires de ce billet

Je me suis mis en quête de qui chante vraiment la gloire des centrales nucléaires. Pas simple. J’ai trouvé ça, par AC/DC, (pas le groupe australien, ce sont les Artistes Chanteurs de la Droite Conservatrice). Choisis le nucléaire… mouais, on y croit beaucoup…

Tous les thèmes

 

Sardou, ce léniniste

Incroyable mais vrai – 3/6
1 – 2 – 3 – 4 – 56 

Merci à GA, internaute des États-Unis d’Amérique, pour ses commentaires sur le post d’hier. Effectivement, les paroles de Redemption song ne sont probablement pas une défense de l’industrie nucléaire comme le très bref extrait que j’ai fourni peut le laisser croire. « Incroyable mais vrai » doit donc s’entendre comme « très-très-incroyable, et à peu-près-plus-ou-moins-vrai ».  Les solutions suivantes seront peut-être plus convaincantes. Il nous reste à marier :

Les chanteurs (par ordre alphabétique) :
– Didier Bourdon
– Carlos
– Michel Sardou
– Charles Trenet

Les chansons (par ordre de longueur du résumé) :
– Une chanson qui défend Lénine
– Une chanson ouvertement antisémite
– Une chanson qui demande que tous les immigrés chinois rentrent dans leur pays
– Une chanson pour enfants qui fait (presque) explicitement la promotion du tourisme sexuel

Michel Sardou, chanteur engagé de droite, a défendu Lénine (mais pas le Léninisme). Le cas est assez connu, il a fait couler un peu d’encre et surtout vendre beaucoup de disques au début des années 1980.  Aux paroles de la chanson, le génie graphomane Pierre Delanoë qui a paraît-il écrit plus de 5000 chansons, parmi lesquels beaucoup de tubes. Écoutez radio Nostalgie pendant une heure, vous êtes certain d’entendre du Delanoë. On reparlera de Sardou et Delanoë plus tard. La musique est de Jacques Revaux et Jean-Pierre Bourtayre. La chanson, c’est Vladimir Ilitch.

 

Tous les thèmes

Vive le nucléaire, yeh man, rastafire …

Incroyable mais vrai – 2/6
1 – 2 – 3 – 4 – 56 

Rappel, nous devions marier cinq chansons et cinq chanteurs.

Les chanteurs (par ordre alphabétique) :
– Didier Bourdon
– Carlos
– Bob Marley
– Michel Sardou
– Charles Trenet

Les chansons (par ordre de longueur du résumé) :
– Une chanson qui défend Lénine
– Une chanson ouvertement antisémite
– Une chanson qui fait la promotion de l’industrie nucléaire
– Une chanson qui demande que tous les immigrés chinois rentrent dans leur pays
– Une chanson pour enfants qui fait (presque) explicitement la promotion du tourisme sexuel

Vous vous imaginez peut-être que Bob Marley, grand défenseur des opprimés a loué Lénine ? Que Sardou, après avoir défendu nos chantiers navals (dans sa chanson Ne m’appelez plus jamais France) s’est mis au service de notre industrie nucléaire ? Que Trenet, homme aux opinions politiques mal cernées, qui  a commencé sa carrière dans les très troubles années 1930, ait pu se laisser aller à une chansonnette antisémite aujourd’hui oubliée ? Que Didier Bourdon ait commis un sketch anti-chinois au Petit théâtre de Bouvard ? A moins que Trenet, qui a été inquiété pour des affaires de mœurs, n’ait fait la promotion du tourisme sexuel ? Mais pourquoi Carlos chanterait-il alors une chanson antisémite ? Tout faux évidemment, ça ne serait pas incroyable.

Commençons à démêler ce sac de nœuds. En ce jour anniversaire de la catastrophe de Fukushima, on révèle que Bob Marley prenait fait et cause pour l’industrie nucléaire. Et pas dans une chanson de derrière les fagots : c’est dans l’un de ses plus grands tubes !

C’est dit, vers 1min50s :

« Have no fear for atomic energy,
‘Cause none of them can stop the time. »

Dit, c’est dit : il ne faut pas craindre l’énergie atomique !

Tous les thèmes

Incroyable mais … vrai !

Incroyable mais vrai – 1/6

1 – 2 – 3 – 4 – 56 

Après plusieurs jours de Bach et de célébrations, vous voilà tous lassés : où sont les chansons et les thèmes ? Et les énigmes ? Pour me rattraper, je vous propose aujourd’hui une super-énigme, avec plein de chansons à la clef. Il s’agit de marier un chanteur avec une chanson complètement contre-nature, et qu’il a pourtant chanté. Par exemple, ce mécréant de Brassens défendant la messe en latin (vous savez tous que ça existe, c’était juste un exemple pour saisir l’idée, et puisqu’on en parle, c’est la chanson du jour).

Tempête dans un bénitier est très difficile à trouver sur youtube. Cliquer sur le lien ci-dessous, vous la trouverez sur le site de l’INA, qui propose plein de vidéo sur Brassens.

http://www.ina.fr/video/CAB7601175101

Notez qu’un enjambement osé produit une rime qui ne l’est pas moins :

« O très sainte Marie mère de
Dieu dites à ces putains
De moines qu’ils nous emmerdent,
Sans le latin »

Pour en savoir plus sur les enjambements et Brassens, allez donc chez les amis de Crapauds et Rossignols, c’est ici. Mais voilà la devinette : il y a cinq chanteurs, et cinq chansons données sous forme d’un résumé sibyllin. Il faut retrouver qui chante quoi.

Les chanteurs (par ordre alphabétique) :
a. Didier Bourdon
b. Carlos
c. Bob Marley
d. Michel Sardou
e. Charles Trenet

Les chansons (par ordre de longueur du résumé) :
1. Une chanson qui défend Lénine
2. Une chanson ouvertement antisémite
3. Une chanson qui fait la promotion de l’industrie nucléaire
4. Une chanson qui demande que tous les immigrés chinois rentrent dans leur pays
5. Une chanson pour enfants qui fait (presque) explicitement la promotion du tourisme sexuel

Alors qui chante quoi ?

Tous les thèmes