Le plus grand bluesman français est une femme

Qui est le plus grand bluesman français ? 8/8
11bis233bis44bis5677bis8

Voilà, on est tout au bout du chemin, et on n’a pas trouvé le plus grand bluesman français. Tout simplement parce que la question était mal posée. Le plus grand bluesman français, c’est une blueswoman, c’est une femme bien sûr : Madame Colette Magny.

Bravo à Partageux, qui a trouvé la bonne (quoique subjective) réponse dans un commentaire du 30 décembre. Précédemment, Pierre Delorme et NP s’étaient approchés de la vérité en proposant respectivement les blueswomen Édith Piaf et Véronique Sanson.

Je vous laisse écouter.

Saint James Infirmary, au Petit Conservatoire de Mireille, avec une interview à ne pas manquer au milieu de la vidéo.

Nobody knows you when you’re down and out (chanson déjà entendue dans la série, par Scrapper Blackwell).

Any Woman’s Blues.

L’original, par Bessie Smith.

Un reportage sur elle.

Partageux m’a aussi proposé des chansons de Annkrist, merci pour cette découverte. Par exemple Prison 101. Peut-être une référence à 1984 de Georges Orwell ?

Ou encore Par la rue haute, qui sonne moitié celtique moitié blues d’Afrique de l’ouest.

 

Et pour finir, un autre blues d’une autre blueswoman. Janis Joplin, Turtle Blues. Paroles traduites ici.

Tous les thèmes

18 commentaires sur “Le plus grand bluesman français est une femme

  1. Le jeu était « foireux », mon cher Nicolas, le plus grand ou la plus grande blues(wo)man français ou française, ne pouvait être que quelqu’un qui chante l’équivalent du blues en France, et non pas quelqu’un qui chante le blues américain. Cela ne peut pas être un critère, ou alors il fallait poser la question différemment : Qui chante le mieux le blues américain en France? Cela dit, si ça permet aux lecteurs le plus jeunes de découvrir Colette Magny, ses propres chansons (son « tube » Melocoton) et mises musique de poèmes (Rimbaud,Hugo, par exemple) et surtout ses engagements politico-sociaux, c’est déjà ça. Mais, de mon côté, je continue à penser que l’équivalent des chanteuses de blues américaines en France s’appellent Fréhel, Damia,Piaf.

    J'aime

    1. Du moment que ça buzze ! Et comme tu le disais, on s’en fout de qui le plus ci ou plus ça, alors plus c’est foireux, mieux c’est dans le fond. Ou alors je ferme mon blog et je mets un lien vers l’Eurovision à la place 🙂

      J'aime

  2. Si ça buzze, ça veut dire que ça discute, et qu’éventuellement la contradiction (même foireuse!) est portée! Je dis catégoriquement non à l’Eurovision et à la fermeture du blog ! 🙂

    J'aime

  3. L’ami Pierre Delorme est un tantinet de mauvaise foi. Si Colette Magny a certes repris des blues en anglais de façon magistrale, elle a aussi chanté en français des chansons de sa facture qui valent un peu mieux que le catalogue raisonné de l’Eurovision. ;o)

    J'aime

  4. Cher Partageux, je ne suis pas de mauvaise foi, ni un tantinet ni beaucoup! Simplement, notre ami Nicolas n’a posté que des vidéos où Colette chante en anglais ! Dans mon commentaire je rappelle d’ailleurs qu’elle a chanté ses propres chansons, ainsi que pas mal de poèmes qu’elle mettait en musique. Peut-on dire que ces chansons-là sont du blues ? Ce qui en ferait une authentique chanteuse de blues française. Personnellement, je n’ai pas la réponse. 🙂

    J'aime

  5. Mon enfance a été bercée par « Melocoton », je n’aurais jamais imaginé que Colette Magny soit (en plus) la plus grande chanteuse de Blues française. Quelle découverte, merci Nicolas!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s