Ni Jean-Jacques Goldman, ni JeHan, ni Hubert-Félix Thiefaine, ni Jean-Jacques Milteau n’est le plus grand bluesman français (ni Personne ?)

Qui est le plus grand bluesman français ? 7bis/8
11bis233bis44bis5677bis8

C’est promis : demain, on met fin au suspense, on saura qui est le plus grand bluesman français. Un dernier points sur les nombreuses propositions des lecteurs du blog.

Merci à « Genzo le parolier » pour sa proposition d’authentiques blues de Renaud : Le blues de la Porte d’Orléans, et À quelle heure on arrive.

 

NP propose Jean-Jacques Goldman comme plus grand bluesman français avec à l’appui de cette hypothèse Reprendre c’est voler qui est assez blues. Je ne sais plus quoi inventer pour repousser toutes ces bonnes idées … Disons qu’il est trop optimiste ce bon J.-J. G.

 

Sur Facebook, Alain Berjon nous propose JeHaN qu’on a déjà vu sur le blog dans une veine plutôt réaliste (ici). Il excelle aussi dans le blues donc, avec par exemple cette reprise d’un grand succès de Michel Fugain, Je n’aurai pas le temps, extrait de son album La vie en blues. Tiens tiens, encore des paroles de Pierre Delanoë, ça avait suffit à éliminer Joe Dassin !

 

Loïc Perlman propose un duo, Paul Personne et Hubert-Félix Thiefaine. Le vieux bluesman et la bimbo. Très réussi, mais on cherche un seul plus grand bluesman français, ça ne peut pas être un duo.

 

Pierre Aboulker nous propose enfin l’harmoniciste Jean-Jacques Milteau. Ça ne compte pas, ici on ne s’intéresse qu’aux chanteurs ! Blues Harp.

 

Tous les thèmes

15 commentaires sur “Ni Jean-Jacques Goldman, ni JeHan, ni Hubert-Félix Thiefaine, ni Jean-Jacques Milteau n’est le plus grand bluesman français (ni Personne ?)

  1. fin de récrée dommage ! Il est donc temps de confirmer que notre seul authentique chanteur de blues,
    entendez s’exprimant sur une vraie grille de blues, est Henri Salvador. La plage ayant pour titre : HS plays the blues, toute en scat, le démontre. A noter que c’est une des seules, car les autres titres de l’album sont des reprises de standards. Et on finira sur une 7ème majeure.

    J'aime

    1. Ce n’est pas du tout la fin de la récrée 🙂 À partir de lundi, on reprend les séries sur Mai 68 avec un thème très amusant : la chanson anti-soixante-huitarde. Ensuite il y aura une énigme toute neuve, et puis plein de trucs et de machins ensuite.

      J'aime

  2. Tout le problème est de savoir si le blues se résume à un style musical. Le ou la plus grand(e) blues(wo)man française(e) ne chante pas forcément du « blues américain » mais du « blues français » ! S’il faut trouver un équivalent à l’esprit du bues américain, peut-être faut-il chercher du côté de la chanson réaliste. S’il suffisait de chanter sur des cycles de douze mesures de I IV V pour « faire » du blues, ça se saurait ! « L’accordéoniste » et sa java, chantée par Piaf est plus proche du blues que Paul Personne ! Idem pour « Je prends de la coco » par Fréhel. Les exemples ne manquent pas.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s