All you need is Bach

J.-S. Bach dans la chanson 7

On s’intéresse aujourd’hui à l’usage de Bach dans la grande révolution rock des années 1960-1970. Évidemment, il faut plutôt aller chercher du côté du rock progressif ou du rock savant. Knife-edge par Emerson, Lake & Palmer. La citation de Bach commence vers 4:50. Noter que Keith Emerson ne peut pas se passer de sa partition. La vidéo n’est accessible que depuis le site de youtube, ici.

Vous pouvez comparer à l’original. Allemande de la Suite française numéro 1 en ré mineur, BWV 812 de Jean-Sébastien Bach. Par Murray Perahia.

Dans l’effort de leur producteur George Martin pour faire paraître les Beatles « géniaux », il faut bien sûr une pincée de Bach. On écoute All you need is love, titre approprié en cette Saint-Valentin.

Sur wikipedia, je lis cette description de la fin de la chanson :

Un bric-à-brac musical pour le final, où on distingue plusieurs éléments : Greensleeves (jouée par les cordes), une chanson traditionnelle anglaise du XVIe siècle, l’invention no 8 en fa majeur de Johann Sebastian Bach (transposée en sol et jouée par deux trompettes piccolo), ainsi que le titre jazzy In the Mood de Glenn Miller.

Merci Georges.

Tous les thèmes