Je reviendrai à Montreal

Amour et mélancolie des villes, 17/28

Aujourd’hui, Robert Charlebois chante Je reviendrai à Montréal.

Bon, je ne suis vraiment pas rancunier aujourd’hui : certains lecteurs savent peut-être que je suis adepte du jeu Questions Pour Un Champion. J’ai réussi à me qualifier plusieurs fois pour l’émission. La dernière fois, miracle, au Quatre à la suite, je tombe sur le thème « Les chansons dont le titre commence par je ». Un thème chanson, ma spécialité, ah ah les adversaires allaient pleurer leur buzzer. Or, quand on me demande la chanson de Charlebois, je réponds lamentablement : « Je retournerai à Montréal ». Rhaaaaaaa, perdu, éliminé irrévocablement, effroyable injustice.

Le plus étrange dans cette histoire, c’est que je l’avais inventée avant qu’elle ne m’arrive, voir dans la série du blog consacrée au jeu, ici. J’avais aussi imaginé la situation embarrassante d’un joueur qui cartonne sur un questionnaire à propos des actrices de film porno, ici. Hé bien, là encore la réalité m’a rattrapé, j’ai été témoin de cette situation peu après, lors d’un mini-tournoi organisé par le club de Lyon-Champagne au Mont d’Or. Le thème du tournoi était la lettre X, toutes les réponses avaient un X dans la réponse, ou un rapport avec la lettre X. Un des concurrents, joueur de club bien connu, avait la manie de répondre « Clara Morgane » à chaque question dont il ignorait la réponse, variante poisseuse du « Stéphanie de Monaco » des Inconnus, destinée à déconcentrer les adversaires, tout en attirant l’attention sur soi bien sûr. Or, au Quatre à la suite, le malheureux se retrouve plus ou moins contraint de choisir le thème « Le cinéma X ». Je n’ai pas pris de notes hélas, je ne rappelle plus très bien ce qu’il s’est passé, mais bon, il était quand même assez fort sur ce sujet. Clara Morgane a fini par être la bonne réponse bien sûr.

1 – La ville morte
2 – Hôtel Périphérique
3 – Marseille
4 – Rio
5 – Grenoble
6 – Vienne
7 – Lyon
8 – Numance
9 – New York
10 – Hong Kong
11 – Bruxelles
11bis – Un chameau à Bruxelles
12 – Le regard tranquille des vieilles villes
13 – Moscou
13bis – Il neige sur Liège
14 – Paris
15 – Madrid
16 – Barcelone
17 – Je reviendrai à Montréal
18 – Il faut s’offrir du bitume
19 – Marseille
20 – L’ennui des villes
21 – La Havane
22 – Anarchy in Tokyo
23 – Cergy
24 – La fille de Londres
25 – The old main drag
26 – Vancouver
27 – Pérégrination d’Amsterdam
28 – Venise n’est pas en Italie

Tous les thèmes

Et surtout mon pot de biscuits

Paroles cryptiques 3/9
123456789

Bien sûr, des paroles un peu déjantées sont un moyen commode d’évoquer ce qu’on appellera pudiquement les paradis artificiels (vous pouvez aussi partir à la chasse aux allusions sexuelles : plus vous serez obsédés, plus vous en trouverez). Surtout, attention à la descente. Lindberg, par Robert Charlebois et Louise Forestier (les paroles sont de Claude Péloquin).

Tous les thèmes

Une île

Petite géopolitique de Jacques Brel 9/13
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7 – 8 – 9 – 10 – 11 – 12 –  13

Le troisième Sud de Brel, c’est le sud du Sud (expression piquée à un autre homme d’un autre nord :  Robert Charlebois). C’est l’île, un idéal baudelairien débarrassé de toute contingence. Jacques Brel ira au bout de son rêve en partant vivre aux îles Marquises, qui lui inspireront la dernière chanson de son dernier album. Je vous passe plutôt dans la même veine Une île.

 

Brel aux commandes de son avion, aux Marquises :

 

Tous les thèmes

Est-ce la bonne ?

Homme au féminin, Femme au masculin 4/5
1 – 2 – 3 – 3bis – 45

Finalement, pourquoi devrait-on être une femme pour chanter une chanson de femme ? Parce que zut, Jacques Brel est-il un soir d’été ? Georges Brassens est-il fossoyeur ? Est-il pas du tout l’antéchrist ? Claude Nougaro est-il sous mon balcon ? Georges Guétary est-il Robin des Bois ? Alain Souchon a-t-il dix ans ? Est-il carrément méchant ? Et est-il bidon ? Johnny Hallyday est-il l’idole des jeunes ?  Joseíto Fernández est-il un homme sincère ? Allain Leprest est-il nu ? Léo Ferré est-il un chien ? Michel Sardou est-il pour ? Serge Lama est-il malade ? Les Beatles sont-ils le morse ? Boris Vian est-il snob ? Johnny Hess est-il swing ? Claude Barzotti est-il rital ? Renaud est-il une bande de jeunes à lui tout seul ? Elíades Ochoa est-il charretier ? Robert Charlebois est-il reparti sur Québec Air ? Aznavour est-il un homme (oh, comme ils disent) ? Serge Gainsbourg est-il un homme (à tête de chou) ? Est-il poinçonneur ? Et est-il venu me dire qu’il s’en allait ? Daniel Balavoine est-il pas un héros ? Et est-ce qu’il s’appelle Henri ? Michel Polnareff ou William Sheller sont-ils fous de nous ? Claude François est-il mal aimé ? Bigflo et Oli sont-ils ?  Alors pourquoi ne chanteraient-ils pas des chansons de femmes ?

Mathieu Rosaz livre une belle contribution au débat, avant de reprendre Si la photo est bonne, de Barbara.

Mathieu Rosaz a bien raison : la chanson n’est pas simple à reprendre pour un homme. Mais pourquoi se l’interdire, car finalement, si l’interprète devait vraiment coller au personnage de la chanson, et bien pour chanter Si la photo est bonne, il faudrait non seulement être une femme, mais en plus être une authentique femme de président. Quelle idée ridicule, vous voyez Tante Yvonne chanter du Barbara ? Quoique …

 

Tous les thèmes