Ils chantent Brassens qui chante Villon

Brassens et les poètes 7bis/8
12345677bis8

C’est mercredi aujourd’hui, en général, je propose une annonce de concert autour de Lyon pour le week-end (voir ici toutes les annonces déjà passées). Mais rien ce mercredi : j’ai épluché tout le petit bulletin, je n’ai rien trouvé, ou alors détrompez-moi. J’en profite pour reparler un peu de Brassens et Villon. Merci à Pierre Delorme pour nous avoir signalé dans un commentaire les travaux de Paul Verhuyck. Sur wikipedia, on peut lire :

En 1989, dans son article François Villon et les neiges d’antan, Paul Verhuyck propose une hypothèse inédite. Il rattache les figures féminines évoquées par Villon à la tradition hivernale des statues de neige dans les régions de l’Artois et des Flandres

L’article est téléchargeable ici, c’est une excellente lecture, la thèse de Paul Verhuyck est assez convaincante.  Aller, on réécoute la Ballade des dames du temps jadis, chantée par Juliette Nourredine (plus souvent simplement appelée Juliette), Madame Raymonde, Jean-François Novelli.

Tous les thèmes

Sous la peau des filles

Homme au féminin, Femme au masculin 3/5
1 – 2 – 3 – 3bis – 45

Dans les deux derniers posts, des femmes chantaient des chansons d’homme. Aujourd’hui c’est le contraire. Le groupe Entre 2 Caisses a consacré tout un spectacle à ce thème : Sous la peau des filles. Chaque chanson est une chanson de femme, alors que comme vous le verrez, Entre 2 Caisses est un groupe d’hommes. Sur la première vidéo, on voit Entre 2 Caisses répéter (et accessoirement discuter de notre sujet).  La metteuse en scène du spectacle, de dos à gauche sur la vidéo, n’est autre que Juliette, qui chantait La complainte des filles de joie dans le premier post de la série.

 

Sur la deuxième vidéo, une chanson du spectacle, chantée a capella. Je me souviens, de Melissmell.

 

Et maintenant, la chanson dans sa version originale, par Melissmell.

 

Tous les thèmes

Trois complaintes

Homme au féminin, Femme au masculin 1/5
1 – 2 – 3 – 3bis – 45

Beaucoup de chansons sont à la première personne, ce qui pose quelques problèmes lorsque que l’interprète n’est pas du sexe prévu dans les paroles. Une femme peut-elle dire « je ne suis pas beau » par exemple ? On verra que oui dans le prochain post. On explore donc dans cette série la question du genre des chansons (chansons au masculin ou au féminin), et notamment des choix des différents interprètes quant aux modifications à apporter aux paroles.

Tout d’abord un petit sondage. Quand une femme reprend La complainte des filles de joie de Georges Brassens, doit-elle dire « Bien que ces vaches de bourgeois les appellent les filles de joie » ou plutôt « Bien que ces vaches de bourgeois nous appellent les filles de joie » ? Bien qu’en l’espèce la chanson soit à la troisième personne, les avis divergent : Juliette et Barbara votent pour « nous » tandis qu’Emily Loizeau vote pour « les ». Deux-un donc, la preuve en trois belles reprises.

Juliette, La complainte des filles de joie.

 

Barbara, La complainte des filles de joie, précédée d’une petite explication sur ses relations avec Brassens.

 

Emily Loizeau, La complainte des filles de joie.

 

Et puis vous avez tous remarqué que Juliette dit « des filles de joie » tandis que Barbara et Emily Loizeau disent « les filles de joie »… quel boxon.

Tous les thèmes