Les crochets de bouchers

Bouchers, boucherie et chanson, 5

Le billet d’aujourd’hui est consacré aux crochets de boucher, en chansons bien sûr. Avec Meat hook de The Cure.

Je n’ai pas trouvé de chanson française sur les crochets de boucher. Il faut dire que « meat hook » c’est plus facile à caser dans un refrain que « crochet de boucher », comme sonorité s’entend. Je vous laisse à vos méditations sur le génie de la langue anglaise.

Sinon, vous vous rappelez de l’affaire Clearstream ? Il parait qu’un certain Nicolas Sarkozy a voulu pendre un certain Dominique Galouzeau de Villepin « à un crochet de boucher ». Je n’ai jamais compris ça… alors qu’il y a le « crochet à nobles » bien plus adapté en la circonstance. Extrait d’Ubu roi d’Alfred Jarry.

Père Ubu. Apportez la caisse à Nobles et le crochet à Nobles et le couteau à Nobles et le bouquin à Nobles ! Ensuite, faites avancer les Nobles.
On pousse brutalement les Nobles.
Mère Ubu. De grâce, modère-toi, Père Ubu.
Père Ubu. J’ai l’honneur de vous annoncer que pour enrichir le royaume je vais faire périr tous les Nobles et prendre leurs biens.
Nobles. Horreur ! À nous, peuple et soldats !
Père Ubu. Amenez le premier Noble et passez-moi le crochet à Nobles. Ceux qui seront condamnés à mort, je les passerai dans la trappe, ils tomberont dans les sous-sols du Pince-Porc et de la Chambre-à-Sous, où on les décervèlera. (Au Noble.) Qui es-tu, bouffre ?
Le Noble. Comte de Vitepsk.
Père Ubu. De combien sont tes revenus ?
Le Noble. Trois millions de rixdales.
Père Ubu. Condamné !
Il le prend avec le crochet et le passe dans le trou.
Mère Ubu. Quelle basse férocité !



Tous les thèmes

2 commentaires sur “Les crochets de bouchers

  1. J’en profite pour mentionner la chanson « Guignol » des Têtes Raides, qui commence par

    On sait bien que tout ça c’est du guignol
    Suspendu au crochet du boucher
    Alors ne traînons pas qu’on en rigole
    De cette mascarade empaquetée
    Que nous livre la bonne société

    et finit par

    On sait bien que tout ça c’est du guignol
    Suspendu au crochet du boucher
    Alors ne traînons pas qu’on en rigole
    Ne laissons pas les chacals brouter nos idéals

    (difficile de trouver le moindre lien avec les bouchers dans le reste de la chanson, mais bon…)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s