Borat et Jim Carrey

Livraison bakchich prodigieux pour régime de l’Amérique 7/8

La version récente de Star-spangled banner la plus marquante est peut-être celle de Sacha Baron Cohen, dans la peau de son personnage Borat. À un festival de rodéo en Virginie, il chante un hymne bidon du Kazakhstan sur la musique de The star-spangled banner. Il parait qu’il a vraiment failli se faire lyncher après.

Le film Borat contient aussi un faux hymne du Kazakhstan avec sa propre musique. Il a été joué par erreur lors de la remise d’une médaille à une athlète kazakh.

Dans ce billet sous le signe de la parodie, je propose d’imposer un maître du genre pour le nouvel hymne : Cold dead hand par Jim Carrey. Sur la vidéo, admirez l’imitation de l’acteur Charlton Heston qui fut un temps président de la National Rifle Association.

1 – Les chœurs de l’armée rouge en hommage à l’Amérique
2 – Un hymne de Michael Jackson
2bis – Propositions
3 – Chanteuses américaines
4 – Igor Stravinsky et Serguei Rachmaninov
5 – La soupe aux choux doit être l’hymne de l’Amérique : preuve par la musicologie
5bis – Jean Ferrat américain
6 – Jimi Hendrix
7 – Borat et Jim Carrey
8 – Les Simpsons

Tous les thèmes

Encore un peu de Carrey

Parodies 3bis/6
1 – 2 – 3 – 3bis – 4 – 5 – 5bis6

Vous avez aimé Jim Carrey dans le dernier post ? Je vous le ressers, dans une version hilarante de Somebody to love, des Jefferson Airplane. Admirez le vibrato, Julien Clerc n’a qu’à aller se rhabiller.

Si ça vous plaît de vous moquer, vous pouvez aussi retourner voir la parodie de Antisocial de Trust par Les Jambons, déjà postée dans ce blog, ici.

Tous les thèmes

Ils sont le morse

Parodies 3/6
1 – 2 – 3 – 3bis – 4 – 5 – 5bis6

Dans un ancien post de ce blog, on se demandait si les Beatles étaient vraiment « le morse » (ici). « Morse » (une sorte de phoque avec de longues dents) se dit en anglais « walrus », il s’agissait donc d’une allusion à I am the walrus des Beatles. On en passe aujourd’hui une  version légèrement parodique, par Jim Carrey qu’on connait mieux comme acteur dans des comédies américaines. C’est réjouissant de le voir s’amuser comme un fou (il s’excuse de ses aigus, fait l’Anglais vers 2:15, le tout assaisonné de grimaces). On notera l’autodérision de George Martin, le fameux  « 5è Beatles », à qui on doit les arrangements d’origine, et qui dirige ici l’orchestre.

 

Évidemment, un morceau « poétique-psychédélique-génial » comme I am the walrus, ne pouvait pas échapper au tribunal Zappatiste.  Petite parodie par Frank Zappa, avec en guest-star un véritable morse en peluche. Au fait, pour ceux qui ne le connaîtrait pas, Zappa, c’est le moustachu qui bat la mesure au début de la vidéo.

 

I am the walrus a fait couler beaucoup d’encre, notamment en raison de ses paroles énigmatiques (voir ici). La chanson s’inspire paraît-il du poème de Lewis Carroll, Le Morse et le Charpentier. En chanson :


Tous les thèmes