Everybody needs somebody

Main dans la main, joue contre joue 10/15

Everybody needs somebody to love a été popularisée par les Blues Brothers, mais qui peut citer le créateur de la chanson ? Il s’agit de Salomon Burke. À la fin de sa carrière, des problèmes de surpoids l’empêchaient de chanter debout, mais il groovait bien quand même.

Avant de revenir à la chanson française, Louis de Grenoble me signale l’hyper-classique Cheek to cheek. Je vous en propose deux versions. Par Fred Astaire et Ginger Rogers, puis Ella Fitzgerald et Louis Armstrong (qui fait son entrée au 1031e billet de ce blog !).

1 – La rose, la bouteille et la poignée de main
2 – Joue contre joue
3 – Abouche ta bouche avec ma bouche
4 – Baisers dans le soir
5 – La tendresse de Bourvil
6 – Aznavour démodé
7 – Big bisou
8 – Les uns contre les autres
9 – See me, feel me, touch me
10 – Everybody needs somebody
11 – Main dans la main
12 – Embrasse-moi idiot
13 – Katerine des bisous
14 – Bahia
15 – De l’autre côté de mon rêve

Tous les thèmes

10 commentaires sur “Everybody needs somebody

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s