Si tu me payes un verre

Vin, alcool et ivrognerie 8

Gaston Couté a écrit :

Dans vos yeux
J’ai vu s’amasser l’ivresse
Et d’une longue caresse
J’ai clos vos grands cils soyeux.
Mais cette ivresse fut brève
Et s’envola comme un rêve
De vos yeux.

Si tu me payes un verre, JeHaN et Claude Nougaro, sur un texte du grand Bernard Dimey.

Tous les thèmes

2 commentaires sur “Si tu me payes un verre

  1. Si l’on parle de Gaston Couté, j’espère que « Sur le pressoir » est au programme du thème « Vin, alcool et ivrognerie », surtout dans la version de la tordue :

    Au passage, merci pour ce blog, qui va (encore) illuminer mon confinement.

    J'aime

    1. Merci fidèle lecteur confiné ! Je n’avais pas prévu cette chanson. Comment me faire pardonner autrement qu’en la passant très bientôt 🙂 Avec en bonus la version de Gérard Pierron aui est très bien aussi.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s