Julien Lepers

Questions pour un champion 1/6
1 – 2 – 3 – 4 – 56

Noël c’est kitch, c’est indigeste. Le Jardin aux Chansons qui Bifurquent vous propose pour les fêtes un thème aussi bourratif qu’une dinde aux marrons mélangée à de la bûche glacée : Questions Pour Un Champion, abrégé en QPUC. C’est étonnant tout ce qu’on peut en dire (et encore, je me suis réfréné). Le plus compliqué, c’est de trouver des chansons illustratives, mais j’ai fait un gros effort. Bon, c’est les vacances, il y aura surtout du texte, bonne lecture et courage à tous.

Avant de décrire tous les aspects de ce jeu passionnant, demandons-nous d’abord qui sont les joueurs de QPUC. Le jeu télé n’en donne qu’une idée faussée : les candidats sont choisis on ne sait pas comment, ils sont stressés, etc. Si réellement assoiffé de buzzer ou simplement curieux, vous souhaitez savoir qui sont les authentiques joueurs, je vous conseille la fréquentation assidue d’un club QPUC. Toutes les grandes villes de France en ont, et même certaines petites. Typiquement, un club se réunit quelques fois par semaine, surtout pour jouer.  N’espérez pas y rencontrer des fans de Julien Lepers s’échangeant des photos dédicacées, il y en a beaucoup moins qu’on ne le suppose. Vous découvrirez de nombreux joueurs, et parmi eux d’authentiques champions qui vous laisseront perplexes. Parfois anciens cancres, de toute origine sociale, plus rarement profs ou intellectuels professionnels qu’on pourrait le croire. Leurs capacités hors norme sur ce segment étroit de la compétence ne leur furent que de peu d’utilité à l’école semble-t-il.

Vous vous demanderez d’où vient leur stock de connaissances qui semble affleurer en permanence… Certains membres du club vous aideront dans cette quête en détaillant les circonstances où ils ont appris chacune de leurs nombreuses réponses, ce qui dessine leur vie comme en creux. Malheureusement, ce fatras désorganisé d’anecdotes ralentit le jeu, finit par fatiguer même les plus indulgents, et on les fait taire, ce qui laisse cette ébauche dans un état permanent d’inachèvement.

Mais la population typique d’un club ne se compose à peu près que d’un tiers de ces passionnés vraiment doués pour le jeu. Il y a un gros tiers de retraités qui cherchent une activité intelligente et conviviale pour passer le temps agréablement, et un petit tiers plus indéterminé : des qui croient venir se cultiver ; des qui aimeraient bien que le président du club les laisse gérer ci ou ça ; des masochistes qui flattent leur modestie dans des séries obscures de défaites ; voire même des pique-assiettes si le club fournit des boîtes de biscuits. Pas de dragueurs, c’est vraiment le pire endroit possible pour ça. Les couples de champions sont extrêmement rares du reste.

Ouh la, je bavarde je bavarde, il faut une chanson. Savez-vous que Julien Lepers fut chanteur avant de présenter QPUC ? Il a même écrit quelques chansons pour Herbert Léonard.

 

Mais c’est bien en présentant QPUC qu’il a donné le meilleur de lui-même !

 

Et au fait, c’est la panique en ce 24 décembre : il faut acheter des cadeaux pour ce soir … Une petite idée : si vous êtes vraiment coincé, offrez donc un abonnement au blog comme cadeau. En plus, c’est gratuit.

Tous les thèmes

11 commentaires sur “Julien Lepers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s