Peau de vache

Paralipomènes (de vache) 1/8
11bis2345678

Cet été, il y aura une grande série, une énigme géante… En attendant, pour finir l’année, je vous propose des paralipomènes (= choses oubliées) : différentes chansons oubliées dans les thèmes passés ces derniers mois. Il n’y aura rien sur Mai 68. Ceux que ça chagrine peuvent se rabattre sur l’émission Tour de Chant, qui y a consacré deux excellents épisodes. En réécoute sur le site de France Musique, ici.

Dans le billet du 1er avril 2018, j’ai annoncé un tournant radical de ma ligne éditoriale en direction de la chanson pour vache. Dès le 2 avril, j’ai hélas laissé tomber cette bonne idée. Le sujet était pourtant prometteur… Le blog avait déjà passé Si les vaches avaient des ailes de Matthieu Côte ou le clip de Vice et versa des Inconnus. Il y a eu aussi Hécatombe, où une mégère crie « mort aux vaches ». Pour rester chez Brassens, je vous passe aujourd’hui Une jolie fleur (dans une peau d’vache).

 

Bonus : une vidéo de Georges Brassens très jeune, qui chante une ancienne version de la chanson, Le bout du cœur. Ces deux versions illustrent bien le travail de Brassens, qui laissait ses chansons sur le métier pendant de longues années.

Tous les thèmes

Chienne d’énigme

L’énigme ALF 9/9
12345677bis89

Voici l’heure tant attendue de la solution. Vous l’avez tous deviné, le point commun de toutes les chansons passées dans l’énigme, c’est qu’elles parlent d’un sujet qui n’est révélé qu’à la fin de la chanson (A La Fin = ALF) : la solitude, l’âne gris, les deux amoureux qui s’ennuient, pourquoi LV88 dit Hou La La, le sujet la lettre reçue par Renan Luce, le motif de la sieste du dormeur du val, le père de Barbara, etc.

Dans le même style, Pierre Delorme nous propose Le monsieur et le jeune homme, de Guy Béart. Par Juliette Gréco.

Pour conclure, je vous propose un exemple encore plus extrême : une chanson où on ne dit pas du tout de quoi ça parle, même à la fin. Chienne d’idée, Maxime Le Forestier et Vanessa Paradis.

Et oui, c’est quoi cette chienne d’idée ? C’est la liberté, mais ça n’est jamais dit explicitement. Je tiens l’info d’une interview du parolier, Boris Bergman.

Tous les thèmes

Nantes

L’énigme ALF 8/9
12345677bis89

On a commencé l’énigme par Barbara, on la termine par Barbara, Nantes, chanson la plus emblématique du lien secret qui unit toutes les chansons de cette série. Solution dans le prochain billet ! Je vous propose la version de Gérard Depardieu. Ceux à qui ça ne plaît pas, ils n’ont qu’à écouter celle de Patrick Bruel.

Tous les thèmes

Camille

L’énigme ALF 7bis/9
12345677bis89

Bravo à Pierre C., internaute de Paris qui a résolu l’énigme. Il précède de quelques minutes Diego. Je note aussi que NP a proposé une solution erronée : elle a constaté que les premières chansons de l’énigme ont la particularité que le titre est aussi le dernier mot de la chanson. Idée très intéressante et assez proche de la solution… mais qui ne marche pas pour toutes les chansons.

Comme indice, Diego propose Dalida et Il avait 18 ans, qu’on avait déjà passé dans une série consacrée à toutes ces chansons qui mentionne l’âge des protagoniste d’une histoire sexuelle. Pierre est plus prolixe, et propose Léo des VRP,  Hotel california de Eagles, Tribute  de Tenacious D et  Stan de  Eminem. Ou encore, Elle donne son corps avant son nom de IAM.

Et Camille de Jean Yanne, que je retiens comme chanson française du jour.

Et puis un truc qui me revient, Smack my bitch up de Prodigy, intéressant pour son clip, à regarder jusqu’au bout.

Solution dans 3 jours …

Tous les thèmes

Monsieur rêve

L’énigme ALF 4/9
12345677bis89

Aujourd’hui, chanson française de qualité, avec ce titre ô combien poétique : Rêveries d’un promeneur solitaire au pied du Fuji-Yama. La seule chanson où il y a plus dans le titre que dans les paroles. Par l’immense Jacky, pendant l’âge d’or du Club Dorothée.

Vous avez trouvé la solution ? Et vous êtes tout déçu, parce que le plaisir, c’est bien sûr de chercher… Il vous reste à deviner pourquoi l’énigme s’appelle ALF. Peut-être à cause d’Alfonse ?

Tous les thèmes

Le petit âne gris

L’énigme ALF 3/9
12345677bis89

La troisième chanson de l’énigme, c’est Le petit âne gris, par Hugues Aufray.

Cette chanson singe un supposé style traditionnel. Les paroles ont été écrites dans les années 1960 par Vline Buggy, parolière experte dans ces chansons-carte-postale à l’atmosphère patinée (Le pénitencier, Céline, …).

Une petite blague pour finir, il paraît qu’elle est vraie. Céline Dion interviewée en présence d’Hugues Aufray aurait dit « vous êtes vraiment mon chanteur préféré. D’ailleurs, si j’avais un fils, je l’appellerais Hugo ».

Tous les thèmes