L’art majeur du massacre

La chanson, art majeur ou art mineur V. Les nanards de la chanson, 5/11
1234567891011

La chanson, c’est un art mineur d’accord. Donc, logiquement, massacrer une chanson devrait être un art majeur alors, puisqu’il fait diminuer la quantité d’art mineur, ce qui est le but des arts majeurs, non ? Plus grand massacre de tous les temps : La boite de jazz de Michel Jonasz, en mode shreds, par des artistes hélas restés anonymes. Je le regarde souvent, grosses économies sur la drogue, ça vaut bien trois doses de LSD.

Tous les thèmes

12 commentaires sur “L’art majeur du massacre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s