Au rythme de Sambre et Meuse

Le silence en chanson 2bis/8
11bis22bis34566bis788bis

Mon collègue Serge me fait remarquer un autre lien entre les débuts du cinéma et la chanson. Les premières caméras étaient actionnées par une manivelle qu’il fallait tourner bien en rythme pour obtenir exactement 18 images par secondes (et non 24 comme aujourd’hui). Traditionnellement, les opérateurs tournaient la manivelle tout en chantant Le Régiment de Sambre-et-Meuse, pour se donner le rythme.  C’est une marche militaire de 1870, que tout le monde connaissait par cœur en ces temps de service militaire obligatoire. « Au rythme de Sambre et Meuse » était une indication de tempo courante semble-t-il. Voir par exemple ici.

C’est vrai que c’est bien rythmé. Derrière le silence de chaque film muet français, se cacherait donc hors-champ une musique militaire ? La musique est de Robert Planquette. Si vous vous intéressez aux paroles de Paul Cézano, c’est là :

Petite devinette pour ceux qui ont lu jusqu’au bout : trouver une chanson qui cite la chanson Sambre et Meuse.

Tous les thèmes

9 commentaires sur “Au rythme de Sambre et Meuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s