Le charme impénétrable des artistes torturés

La balade aux jardins actuels, 4

Le charme impénétrable des artistes torturés nous ramène à un temps révolu, pré-confinement, où l’ « étoile montante de la chanson française » pouvait encore réaliser son fantasme de réunir tous ces jeunes hommes plein de charme autour d’elle. Parmi eux se cachent de nombreux artistes de la scène lyonnaise. Sauras-tu les reconnaître ?

Le charme impénétrable des artistes torturés (Lily Luca), extrait de l’album éponyme.

Lily Luca, c’est aussi la magnifique chanson d’une fille qui demande à sa maman « T’es où ? »

Ou, encore, la revendication d’une liberté de genre dans Laissez-moi peigner mon poney.

Avant de pouvoir la (re)voir sur scène, allez (re)découvrir les chansons de Lily : Site, FacebookYoutube.

Tous les thèmes

2 commentaires sur “Le charme impénétrable des artistes torturés

  1. Un petit mot à rebours, le temps de découvrir Lily Luca…j’aime beaucoup sa voix, son interprétation. «T’es où ?» est un superbe hommage à cette absente si présente…
    Merci donc pour cette belle découverte.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s