Les mots inutiles

L’été Gainsbourg 9

Le Jardin a consacré plusieurs séries à la question popularisée par Serge Gainsbourg : la chanson est-elle un art majeur ou mineur ? J’ai eu la surprise de découvrir que la toute première chanson de Gainsbourg déposée à la SACEM posait cette question sous l’un de ses avatars : la place du poncif en chanson. Cette chanson-manifeste jette un éclairage intéressant sur l’œuvre de ce sacré Gainsbourg.

On écoute Les mots inutiles.

Tous les thèmes

6 commentaires sur “Les mots inutiles

  1. Il y a des poncifs dans la chanson, mais il y en a partout ! Un des plus tenaces est celui du « génie » de Gainsbourg, qui a réussi quelques chansons, certes, mais est-ce suffisant pour parler de génie? Surtout quand on sait qu’il a été un plagiaire éhonté ! A chacune de ses « trouvailles », on finit par se demander s’il ne l’a pas piqué quelque part !

    J'aime

    1. Oui, je suis au courant. D’ailleurs, je passe les plagiats de Gainsbourg très prochainement. Je ne sais pas s’il y a des chanteurs « géniaux ». Peut-être Brassens ou Brel ? En tout cas, je pense avec cette série montrer que Gainsbourg est exceptionnel en terme de largeur des thèmes abordés dans ses chansons, et d’originalité. On ne peut pas lui enlever ça … Il n’a pas d’univers très défini comme la plupart des « grands » (Barbara, Brel, Brassens, Ferré ou même Renaud). En ce sens, il suit les modes, mais avec une œuvre très personnelle. Ça aussi c’est assez original pour un auteur / compositeur / interprète.

      J'aime

  2. Je ne sais pas si on peut parler de génie dans le domaine de la chanson. Le génie se caractérise par une aptitude et une force créatrice telle qu’elle change le cours de la discipline où elle s’exerce. Qui a changé le cours de la chanson ? Certainement pas Gainsbourg, qui a troussé des textes habiles (là aussi la part de plagiat est peut-être importante) et puisé dans les genres musicaux à la mode. Imaginons un instant un instant que les chansons aient vécu leur vie sans le personnage Gainsbourg et ses mises en scènes perpétuelles, il en resterait quelques unes, sans doute, mais on en parlerait moins. Le souvenir, que dis-je, la flamme est savamment entretenue par ceux à qui ça rapporte encore gros.
    Une autre question, a-t-il vraiment abordé plus de thèmes que les autres ? Personnellement, je n’en suis pas persuadé, mais ça se discute. (Pierre Delorme)

    J'aime

  3. Monsieur Delorme, je suis en train de préparer une très longue réponse. Qui prouve avec la rigueur d’une démonstration mathématique que Gainsbourg est le plus grand génie de tous les temps (je n’en crois pas un mot, mais il faut bien passer le temps :). Bon j’exagère un peu … je ne le prouve pas tout à fait, et je crois quand même un peu ce que je raconte. Je passe ça bientôt, mais pfouu, quel boulot.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s