À l’intérieur du rock

Les péchés originels du rock français 7/8
1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 78

Il a fallu un peu de temps pour que le rock soit pris au sérieux en France. Un exemple qui combine prophétiquement rock et musique électronique : Psyche Rock de Pierre Henry et Michel Colombier en 1967.

 

Aux États-Unis aussi évidemment, les meilleurs musiciens se rendent compte qu’il se passe quelque chose avec le rock. Un document extraordinaire de 1967 (encore), Inside Pop, The Rock Revolution, de Leonard Bernstein, grand compositeur et chef d’orchestre. Il dit par exemple  à 10′ :
________________________
Never Forget that this new music employs a highly limited musical vocabulary. Limited harmonically, rythmically, and melodically. But within a restricted language, all these new adventures are simply extraordinary.
________________________

 

Tous les thèmes

6 commentaires sur “À l’intérieur du rock

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s