Yop’la boom

Putain de métier 4/11
1234567891010bis11

Le chanteur, tout comme la prostituée, doit aguicher le client. Rien de tel qu’un bon petit « hook ». Si j’en crois wikipedia : « Un hook (crochet) est un procédé musical, souvent un court riff, un passage ou une phrase, utilisé dans la musique populaire pour capter l’attention de l’auditeur. » Le hook est le plus souvent rythmique et/ou mélodique. Il peut être instrumental, mais lorsqu’il est pris en charge par le chanteur, il marchera d’autant mieux qu’il fera usage de syllabes régressives : « yop’la », ou « boum » par exemple. Si vous arrivez à caser les deux à la suite, c’est encore mieux. Prospère, par Maurice Chevalier.

Comme pour L’accordéoniste, la musique, et le hook donc, font oublier la violence des paroles. À tel point que les publicitaires n’ont pas hésité à reprendre la chanson pour vendre une marque de pain d’épice à nos chers petits enfants !

Vous pouvez vous amusez à collectionner les chansons avec « boum » (et transmettez-les moi, je ferai une série sur le sujet) : Boum de Trenet, Boum, Boum, Boum de Mika, Les Playboys de Jacques Dutronc, Comme un boomerang de Gainsbourg. En tirant un peu, il y a aussi Bim Bom de João Gilberto. Et puis une qui est déjà passée dans le blog…  Qui saura la retrouver ? C’est la petite devinette du jour. Un indice : réécoutez tout depuis le début, vous la retrouverez à coup sûr.

Sinon, merci à NP, internaute de Lyon 6è et plus fidèle commentatrice du blog, pour m’avoir signalé une erreur au début de la série : en fait Sanseverino chante bien le dernier couplet de Cayenne, je vais corriger ça. Et dans la série sur Brassens, je pointais vers une vidéo de Philippe Jaroussky chantant Gastibelza. La vidéo a été retiré de YouTube, je n’y peux rien…

Tous les thèmes

 

 

10 commentaires sur “Yop’la boom

  1. Je connais un gars de Villeurbanne qui a écrit et composé une chanson intitulé « Baby-boom », qu’on trouve sur son CD « Ça ira bien comme ça ». Certes, le « boom » plusieurs fois répété dans ladite chanson est à distinguer du « boum », mais on entend quand même ce « boum » par deux fois à la fin de la chanson. Le gars, c’est Pierre Delorme.

    J'aime

    1. Merci, je mets Baby-boom de côté pour la série sur les chansons avec le mot « Boom ». Mais la devinette n’est pas résolue : quelle chanson déjà passée dans le blog contient ce mot (et il y en a peut-être plusieurs, je ne me rappelle pas tout par cœur …) ???

      J'aime

    1. Effectivement, c’est une façon de voir les choses… D’un autre côté, le politiquement incorrect se porte assez bien de nos jours, tout comme le politiquement correct : je ne cherche noise ni à l’un ni à l’autre, ils se débrouillent très bien sans moi. Je dirais plutôt que les chansons de cette période d’avant guerre ont une certaine fraicheur nonchalante et irresponsable qui s’est un peu perdue par la suite. Je pense à Trenet, Ray Ventura, où aux paroles d’Albert Willemetz. Ce qui a suivi dans le genre fantaisiste, c’est tout à fait génial aussi, mais si on pense aux Frères Jacques par exemple, il y a un petit rien de plus grave. La guerre était passé par là …
      Sur la page wikipedia de Trenet, je lis :
      Trenet évoque cette période de l’Occupation dans deux chansons, Jeunesse plumée, écrite en 1962 et Nous, on rêvait, écrite en 1992. Il admet que cette sombre période a tari son inspiration : selon lui, ses œuvres postérieures à la guerre n’ont plus la fraîcheur et l’insouciance de ses premiers refrains

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s