Putain de metier

Putain de métier 9/11
1234567891010bis11

Peut-on sérieusement présenter le plus vieux métier de monde comme tout simplement agréable, dans un couplet en apparence dénué de toute ironie ? Ricet Barrier ose, mais après un premier couplet assez surprenant, on comprend où il voulait en venir avec son billard à trois bandes : célébrer la putain, pour en faire l’égale du curé, et finalement, dans un syncrétisme délirant dresser son auto-portrait de baladin (« moitié putain, moitié curé », belle définition, en tout cas Patrick Sébastien adore). Tout ceci est finalement assez proche des conceptions de Barbara déjà vues il y a quelques jours.

D’ailleurs, j’y pense, est-on bien certain que putain est « le plus vieux métier du monde » ? Dans les profondeurs de la préhistoire, il devait bien y avoir des sortes de chanteurs et des sortes de curés, qui étaient peut-être les mêmes en plus…

Par Ricet Barier, Putain de métier.

Explication de texte : « Joindre l’utile à l’agréable » = agréable au client et utile au maquereau. Et puis le public frappe bien bien dans les mains sur les temps 2 et 4, assez rare en France pour être signalé (ou alors je me suis décalé ?).

Tous les thèmes

11 commentaires sur “Putain de metier

  1. Il y a quelque chose qui me gène dans ces 5 mecs qui chantent chez Patrick Sébastien comme quoi les putains elles ont trop de chance de faire ce métier..

    J'aime

    1. En fait j’ai lu ton texte accompagnant la vidéo après avoir commenté. Ok je peux voir un peu l’idée de « en fait on veut trasher les curés ».. Malgré tout c’est un peu bizarre.

      J'aime

      1. (bon et je ne regarde pas les articles dans le bon ordre)
        Et je trouve qu’il y a quand même une grande différence avec Barbara et

        « Pour de l’argent, pour manger ou pour élever un enfant, par amour pour un « mec », pour payer sa « dope », rarement par vice, c’est ainsi que ça commence.

        Ce métier là, j’aurais aimé le faire comme un sacerdoce, un vrai don de soi. »

        même si on peut imaginer un rapport entre la dernière phrase et lui considère que c’est de base la raison pour laquelle ce métier existe

        J'aime

      2. Toujours par rapport à Barbara (désolé pour cette multitude de commentaires qui n’auraient pû être qu’un) :
        du coup quand lui fait référence au fait que le baladin se prostitue un peu, c’est par rapport à la définition qu’il a donné du dessus, et finalement on a l’impression que c’est pour se faire mousser (grosso modo il dit qu’il donne aux homme ce qu’il a de mieux).

        Donc non, encore plus je trouve ça assez différent dans le sens de la chanson de Barbara, ça fait très chanson de privilégié :).

        J'aime

  2. Merci pour tout tes commentaires. Effectivement, le rapport à la putain est assez inextricable dans toutes ces chansons : on en dit du bien pour dire du bien de soi, on pose, etc. Difficile de tout démêler, on nage en eau trouble. On bien est bien loin des chansons sur les Gitans ou les Scientifiques, déjà vues dans le blog, et où la situation est claire et nette.
    Je pense quand même que le 1er couplet de la chanson de Ricet Barrier est assez ironique. Mais à peu près tout ce qu’il chantait était bizarre (sauf le générique de Barbapapa !).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s