Marianne Oswald

L’énigme de l’été 2018, 5

C’est la série d’été du Jardin aux Chansons. Je vous rappelle qu’on cherche ce qui se cache derrière 62 chansons… Aujourd’hui, La grasse matinée, par Marianne Oswald.

Vous trouvez que Marianne Oswald a un accent ? Effectivement, elle était alsacienne, fut envoyée dans un orphelinat à Munich pendant la première guerre mondiale et a commencé sa carrière en Allemagne. Ses chansons d’avant-guerre sont très novatrices et préfigurent le style « rive gauche » (dont on parlera plus tard dans l’énigme…).

Tous les thèmes

2 commentaires sur “Marianne Oswald

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s