Le peuple français était assez peu chanteur de nature

Peut-on chanter en français – 6

On lit aujourd’hui un extrait de la Préface de l’anthologie de la poésie française d’André Gide. Il s’adresse au poète anglais Alfred Edward Housman.

J’étais près de vous accorder que le peuple français était assez peu chanteur de nature. « De toute les nations polies, la notre est la moins poétique » disait Voltaire (et son œuvre lyrique en donnait la preuve). […] cette déficience sans doute nous valut-elle des règles prosodiques beaucoup plus strictes que ne furent celles de des peuples voisins. Ne pourrait-on dire que ces règles, parfois si gênantes pour l’essor inconsidéré, si contrariantes pour la spontanéité du poète, l’amenèrent en récompense à plus d’art, à un art plus parfait, un art souvent qu’aucun pays n’égale ?

Comme chanson du jour, je vous propose l’un des trois seuls enregistrements connus de Gaby Deslys, à peu près contemporaine d’André Gide. Elle était l’une des plus grandes vedettes du Music Hall en 1900. Sa chanson La Parisienne évoque déjà la mode de l’anglais.

Tous les thèmes

2 commentaires sur “Le peuple français était assez peu chanteur de nature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s