Dutronc soixante-huitard

Les chansons de Mai 4/9
1234566bis7899bis

Je vous ai proposé un sondage il y a quelque temps : quel est le chanteur le plus « soixante-huitard ». Évidemment, il n’y a pas de « bonne réponse », je vous donne la mienne : Jacques Dutronc. Écoutez plutôt. Sur le disque Il est cinq heures, sorti en mars 1968, on trouve L’augmentation, portrait satirique d’un délégué syndical lâche, qui se fait traiter de « fainéant » par son patron. La chanson se trouve à la croisée de bien des chemins : basculement du mouvement ouvrier dans des revendications plus individualistes, luttes vues comme un spectacle (« aujourd’hui je fais mon discours »)…

Et Fais pas ci, fais pas ça, critique de l’éducation traditionnelle, thème hautement soixante-huitard.

Et puis une autre chanson plus surprenante qu’on garde pour le prochain billet…

Tous les thèmes

10 commentaires sur “Dutronc soixante-huitard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s