Dominique Grange

Les chansons de Mai 6/9
1234566bis7899bis

Encore une chanson de mai, Chacun de vous est concerné de Dominique Grange. Cette chanteuse s’est véritablement convertie au militantisme à la faveur des événements de mai, voir sa biographie sur Wikipedia. La chanson a probablement été écrite et chantée pendant les événements, puis enregistrée après. La vidéo est un montage de dessins de Jacques Tardi, époux de Dominique Grange (c’était la minute people).

Une autre chanson de Dominique Grange, La pègre (merci à Mathilde, internaute de Paris 10è pour la proposition).

 

Paroles très intéressantes, on retrouve la « chienlit », expression de De Gaulle pour qualifier les événements de 68. Dominique Grange chante « Nous sommes des gauchistes, des aventuristes, marxistes léninistes guévaristes ou trotskystes ». Elle oublie les maoïstes, je ne sais pas s’il faut y voir un message politique ou une sombre histoire de hiatus… On retrouve aussi dans la chanson le slogan « nous sommes tous des juifs allemands », qui fait référence à l’éditorial de l’Humanité du 3 mai 1968, écrit par Georges Marchais. Extrait.

Comme toujours lorsque progresse l’union des forces ouvrières et démocratiques, les groupuscules gauchistes s’agitent dans tous les milieux. Ils sont particulièrement actifs parmi les étudiants. À l’université de Nanterre, par exemple, on trouve : les « maoïstes » ; les « Jeunesses communistes révolutionnaires » qui groupent une partie des trotskystes ; le « Comité de liaison des étudiants révolutionnaires », lui aussi à majorité trotskyste ; les anarchistes ; divers autres groupes plus ou moins folkloriques.

Malgré leurs contradictions, ces groupuscules – quelques centaines d’étudiants – se sont unifiés dans ce qu’ils appellent « Le Mouvement du 22 mars Nanterre » dirigé par l’anarchiste allemand Cohn-Bendit.

Brrrr, « l’anarchiste allemand Cohn-Bendit ». La seconde guerre mondiale n’est pas si loin, un peu d’anti-germanisme primaire peut toujours aider à s’adresser aux masses. Surtout lorsqu’il s’applique à un nom juif, ça permet de flatter l’antisémitisme qui traine ici ou là sans avoir l’air d’y toucher… D’où la réplique des soixante-huitards : le slogan « nous sommes tous des juifs allemands ».

Tous les thèmes

14 commentaires sur “Dominique Grange

  1. Cohn-Bendit s’est emparé de Mai 68 et il en a confisqué le souvenir. Pour les médias d’aujourd’hui, les choses sont présentées comme si ce personnage s’était réveillé un matin en disant « Tiens, je vais faire Mai 68 ! » et que la jeunesse de France l’avait suivi.Il en est devenu le symbole et il a fait une belle carrière depuis (il est aujourd’hui marcroniste!).
    On oublie trop tous les autres, sans qui Mai 68 n’aurait pas existé. Cohn-Bendit c’est le surfeur qui veut faire croire que c’est lui qui imprime la force à la vague qui le porte, alors qu’il permet simplement de mieux la voir.

    J'aime

  2. et bien moi je considère que ces chansons sont super mauvaises comme chansons. Tardi est bien gentil de dérouler (avec talent) les images d’Epinal qui vont avec, c’est juste un chapelet de platitudes. c’est typiquement le genre de chansons qui disent la même chose du début à la fin, qui ne font penser à rien qu’à ce qui est dit, sans sous-texte, sans poésie, sans surprise et sans émotion. s’intéresser à ça, c’est de la philathélie.

    J'aime

    1. Quand j’ai commencé ce blog, un de mes principes était le refus de me « documenter ». L’idée étant que si je choisis un thème, puis que je cherche dans des dicos toutes les chansons dessus, le résultat sera chiant comme un catalogue. Je préfère mon fonctionnement vagabond et introspectif. Évidemment, je ne peux pas respecter ce principe à 100%, il faut bien que j’aille pêcher des renseignements ici ou là, et puis je fais des requêtes google de temps à autre pour vérifier que je n’oublie pas une chanson belle ou « importante ». Une grande exception : ces séries sur Mai 68, pour lesquelles je me suis documenté de manière plus systématique histoire de voir comment ça marche. Intéressant que certains lecteurs s’en rendent compte. De toute manière, une liste de chansons ne sera jamais rien d’autre qu’une collection de « timbres » 🙂

      J'aime

    2. Je ne suis pas du même avis, il y a diverses manières de faire des chansons, sans compter que le contexte social de leur création joue un rôle important, et parfois elles y restent parfois attachées.
      Le sous-texte et le toutim peuvent donner aussi de mauvaises chansons, selon mon goût. Le sous-texte, la « poésie » c’est souvent une simple manière de mettre un peu de brouillard pour masquer les contours, de faire du « flou artistique »,comme sur scène on balance de fumigènes.On peut même parfois leur préférer des chansons plus « full contact », qui peuvent être aussi poétiques, mais d’un genre de poésie précise et acérée, au couteau !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s